Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

ANI renforce les capacités de l’association locale des bénéficiaires Minkang Mi Tsera


Alwihda Info | Par - 23 Juillet 2013 modifié le 23 Juillet 2013 - 00:14

« Il faut croire en ce que l’on fait ! » déclame Embolo Bitega, Président national de l’association Minkang Mitsera.


C’est dans cet esprit de proactivité et de mobilisation des volontés que l’association ANI a mis en place un projet de Développement global du canton Ebombo Zone III de la Région Centre du Cameroun, Département de la Lékié. Grâce, aujourd’hui aux soutiens de la Région Haute Normandie et de la Communauté d’agglomération Seine Eure (CASE), ANI œuvre pour le renforcement des capacités de quatre villages : Ndong Elang, Mbilmana, Nkol-Ebassimbi et Nkoldzomo dont les synergies se retrouvent dans l’association locale Minkang Mi Tsera. Il faut rappeler que le Président d’ANI, Romuald Dzomo Nkongo en est originaire.

Nouvelle image (3) Le projet de développement global du canton Ebombo Zone III a démarré l’année dernière par la  création d’une petite unité de production, transformation et commercialisation des vivres frais et secs au grand bonheur des bénéficiaires. Depuis le  mois d’avril, il suit son bonhomme de chemin avec plusieurs activités transversales qui mobiliseront les services de l’Etat camerounais déconcentrés de S’aa : la Délégation de l’agriculture pour former les villageois en techniques agricoles, les services sociaux sur les questions de genre, de lutte contre le SIDA, sans oublier d’autres partenaires sollicités comme la Commission Diocésaine Justice et Paix de Yaoundé que dirige Mme Solange BESSOM. Ce projet se réalise grâce au dynamisme de deux dames : la chargée de mission Henriette Avozoa et la stagiaire Lucie Krumeich venue de France pour vivre six mois intenses aux côtés des bénéficiaires.

L’association ANI prend toujours comme base la concertation des populations bénéficiaires, la descente sur le terrain auprès des foyers, à travers des enquêtes sociales et la visite des cultures vivrières, pour fonder ses actions de renforcement de capacités.

Après plusieurs réunions de préparation et de mise au point organisationnelle, la dernière Assemblée Générale de Minkang Mi Tsera a donné un nouveau souffle aux membres de l’Association, qui en sort dynamisée et renforcée.

Ce projet comme nous le disions n’est pas seulement agricole, il recouvre des réalités et des enjeux bien plus larges. Par l’amélioration des conditions de vie des habitants du Canton Ebombo Zone 3 et plus spécifiquement celles des femmes, d’autres problématiques peuvent alors être combattues : l’exode rural, l’épilepsie et le SIDA.

Nouvelle image (6)

La phase 2 du programme montre un réel empowerment des populations locales, et notamment des femmes qui prennent en main le projet et organisent avec ferveur les prochaines étapes (le 8 mai au Cameroun). L’élection d’une Vice-Présidente, ainsi que de quatre déléguées représentantes de chaque village, aide les femmes à s’autonomiser grâce à un meilleur relai de l’information, qui leur permet de mieux s’organiser et développer leur esprit d’initiative. Les femmes ne sont pas les seules mobilisées, les jeunes s’investissent également dans le projet percevant en lui de réelles opportunités. Plus largement, c’est tout un canton qui s’investit autour des thématiques de genre. Pendant ce temps un centre de ressources communautaire verra le jour dans six mois. Et à ne pas oublier, grâce à l’appui d’ANI se prépare un championnat de vacances qui touchera toute la contrée. 50 personnes ont honoré de leur présence, la réunion préparatoire.

D’un projet complet, ils font une opportunité quotidienne.

Nouvelle image (4)

 

 

Les actualités d’ANI sont à suivre sur la page facebook!