Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

COMIFAC : le Regefac peaufine son plan de travail annuel 2021-2022 à Brazzaville


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 16 Juin 2021

Le plan de travail annuel 2021-2022 fait l’objet d’une rencontre sous régionale de planification et de concertation du réseau des jeunes leaders pour la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale (Regefac) . Cet atelier qui réunit les dix pays membres de cette institution de la commission des forêts de l’Afrique centrale (Comifac) se tient du 14 au 18 juin 2021 à Brazzaville.


Une vue des participants à l'atelier de Brazzaville
Une vue des participants à l'atelier de Brazzaville
L’atelier sous régional de planification et de concertation du Rejefac de Brazzaville est organisé grâce au concours de la Comifac et de la coopération internationale Allemande à travers son projet CIZ d’appui à la Comifac. La tenue de cette rencontre vise à évaluer l’état de mise en œuvre du cadre stratégique du Rejefac et de faire une planification annuelle 2021-2022.Il s’inscrit dans le cadre du suivi et d’évaluation du cadre stratégique 2018-2025 du Rejefac et de son plan opérationnel.

Il est à souligner qu’en 2017, l’organisation de l’atelier régionale stratégique à Douala au Cameroun, soutenue par la Comifac et la CIZ,a permis au Rejefac de lancer le processus d’élaboration de son document stratégique 2018-2025 et de son plan opérationnel. Ce processus lancé à Douala s'est poursuivi par un atelier de finalisation du document de stratégie et de son plan opérationnel organisé en 2018 à Kigali au Rwanda. L’actualisation de ces documents a eu lieu lors d’un atelier qui s’est déroulé en mars 2021 à Kinshasa en RDC.

Trois ans après la validation du document stratégique 2018-2025 et du plan opérationnel du Rejefac, il a été constaté que le secrétariat technique de celui-ci et ses antennes pays ont des difficultés à mettre en œuvre ces documents. Non seulement le plan opérationnel n’est pas décliné au niveau pays, mais aussi le secrétariat technique du Rejefac et ses antennes pays ne disposent pas de plan de travail annuel qui est outil de planification annuel des activités et de leur suivi pour plus d’efficacité et d’efficience. C’est pour parer à cette éventualité, que le Rejefac organise l’atelier de Brazzaville.

La coordonnatrice régionale du Regefac, Mme Marie Tamoifo, qui a intervenu par visioconférence, à l’ouverture des travaux, a appelé les participants à donner le meilleur d’eux-mêmes pour sortir de cet atelier avec un plan de travail annuel, ambitieux et réaliste qui présente les prochains engagements de son institution au niveau régional, mais aussi au niveau des dix pays couverts par le Regefac. De son côté, le coordonnateur national de la Comifac au Congo, Joseph Moumbouilou, représentant le secrétaire exécutif de la Comifac, a loué le dynamisme du Regefac. Pour lui le dynamisme de cette institution n’ést plus à démontrer pour relever les nouveaux défis des forêts.

L’ouverture des travaux qui s’est déroulée dans le strict respect des mesures édictées par l’organisation mondiale de la santé (OMS) a connu également la participation de l’Ambassadeur de l’Allemagne au Congo, Klaus Peter Schick, qui a déclaré que son pays soutenait avec passion la protection de l’environnement en Afrique centrale. Tout en félicitant la GIZ pour son soutien à l’atelier de Brazzaville, le diplomate allemand a mis en relief les initiatives et le micro- projets développées par l’Allemagne dans le bassin du Congo.

A noter que l’atelier de Brazzaville qui s’est déroule à la fois en présentiel et en visioconférence sera assortie d’une déclaration du Regefac sur la COP 26 Climat .Crée en 2007 à Brazzaville, le Regefac a pour mission de promouvoir la jeunesse de l’espace Comifac et de l’impliquer activement dans la gestion durable des forêts du bassin du Congo.