Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun /C2D Bafoussam : « Le démarrage des travaux est imminent »


Alwihda Info | Par - 28 Novembre 2017 modifié le 28 Novembre 2017 - 12:08

Coordonnateur de la Cellule locale du Programme C2D urbain capitales régionales, Jean Joël Kokam, donne son éclairage sur les infrastructures attendues à Bafoussam, capitale régionale de l’Ouest.


"Il s'agira de fluidifier la circulation de la traversée urbaine."
"Il s'agira de fluidifier la circulation de la traversée urbaine."
Au terme de la deuxième session du comité de pilotage du C2D urbain de Bafoussam, peut-on dire que les études sont définitivement bouclées pour le lancement des travaux ?
Les études sont bouclées, à l’exception des études de la composante équipements marchands en cours par le Bureau d’études Beta Consult où nous attendons les rendus des livrables d’avant-projet détaillé et du dossier de consultation des entreprises.

Plusieurs dates ont été annoncées pour le démarrage effectif des travaux. Qu’est-ce qui peut aujourd’hui expliquer le retard accumulé ?
De manière globale, le retard dans la mise en œuvre du Programme C2D urbain capitales régionales est dû à la longue procédure de passation des marchés. A titre d’illustration, pour désigner le Groupement Egis International/Egis Cameroun pour l’étude des voiries de la ville de Bafoussam dans le cadre du Programme C2D Urbain Capitales Régionales, le ministère des Marchés publics a passé 15mois, du mois d’aout 2015 (avis d’appel d’offres) à novembre 2016 (ordre de service de démarrage des prestations) pour la désignation de ce Groupement comme attributaire dudit marché des études de voirie pour la ville de Bafoussam.

Lors de vos travaux, vous avez indiqué que certains chantiers ne seront pas réalisés, faute de moyens financiers. Peut-on avoir une idée des travaux qui seront réalisés ainsi que la consistance de l’enveloppe réservée à chaque composante ?
Le deuxième comité de pilotage a acté le 18 novembre 2017 de ne pas réaliser certains projets préalablement identifiés depuis 2013 et 2014 par le comité local de concertation pour un arbitrage du programme d’investissement prioritaire actualisé de la ville de Bafoussam pour rester dans l’enveloppe coût d’objectif disponible de 20, 113 milliards de Fcfa hors Taxes, les études rendues à nos jours en phase avant-projet détaillé ayant montrées un dépassement de l’enveloppe pour la réalisation de la totalité des projets identifiés. Le résultat attendu en concurrence de l’enveloppe disponible est la suivante : 9,01 kilomètres de voies de contournement du centre commercial, 12,39 kilomètres de voies de désenclavement des quartiers à habitat dense. Cela concerne également une partie du pourtour du « Marché A », la salle des fêtes polyvalente derrière l’hôtel de ville, la gare de Ndiandam, le « Marché B », dix kiosques à eau, 80 points d'éclairage public solaire, 18 toilettes dont 08 toilettes publiques et 10 latrines dans les écoles et un parc de loisirs.

Les populations de Bafoussam restent à l’attente d’un changement du visage infrastructurel de la voirie. À quand le démarrage effectif des travaux du C2D ?
Nous attendons la suite à la correspondance du ministère de l’Habitat et du Développement urbain qui est le maitre d’ouvrage de ce programme, adressée au ministère en charge des Marchés publics pour la demande d’une procédure spéciale notamment le gré à gré, seule procédure d’urgence pour le démarrage de travaux dans un avenir très proche.

Quelle sera l’incidence du programme d’investissement prioritaire modifié sur l’amélioration de la traversée urbaine, l’amélioration de la structure des recettes, la réduction de l’insécurité et le climat des affaires ?
Le programme d’investissement Prioritaire modifié permettra à coup sûr de fluidifier la circulation de la traversée urbaine. Car on procèdera à un élargissement de la route pour une chaussée de 10,50 mètres hors mis ouvrages d’assainissements sur le tronçon « Pont Hôtel Ino – Afrique construction Ndiandam » et à un élargissement de chaussée de 14 mètres hors mis ouvrages d’assainissements pour le tronçon « Pharmacie Salvia – Camp militaire). La réalisation des équipements marchands contribuera à l’augmentation de l’assiette fiscale de la communauté urbaine de Bafoussam pour l’entretien des infrastructures ralliées.
S’agissant de la réduction de l’insécurité, la pose de 80 candélabres solaires sur les points insécurisés de la ville déjà identifiés par chaque maire de commune d’arrondissement de Bafoussam 1er, 2e et 3e, dans le cadre de la gestion concertée et participative de l’espace urbain prôné par le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Bafoussam. Pour ce qui est du climat des affaires, le programme d’investissement prioritaire s’intègre bien dans le processus de mise en œuvre du Plan directeur d’urbanisme et du Plan d’occupation du sol de la ville de Bafoussam. Ces documents de planifications urbaines ont pour objectifs de « Faire de Bafoussam une ville radieuse, ouverte et offrant de nombreux attraits pour les affaires ».