Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun: Deux trafiquants de chimpanzés arrêtés à Douala


Alwihda Info | Par - 16 Juillet 2018 modifié le 16 Juillet 2018 - 15:19

Ils ont été appréhendés pour détention illégale d'un chimpanzé au cours d'une opération coup de poing menée par la délégation régionale des Forêts et de la Faune du Littoral.


Le commerce illégal de jeunes chimpanzés commence généralement par l’abattage de leurs mères.
Le commerce illégal de jeunes chimpanzés commence généralement par l’abattage de leurs mères.
Ces deux suspects ont transporté l'animal caché dans une boîte en carton. Plus tard, ils ont été appréhendés pendant qu'ils tentaient de vendre le chimpanzé âgé de trois ans. L’auteur principal, un homme âgé de 30 ans, qui détenait le chimpanzé depuis un certain temps, a ainsi décidé de le vendre. Il était sur le point de réaliser son forfait quand il a été arrêté. Le trafiquant il est arrivé sur une moto avec le chimpanzé qui était placé dans une cage et caché dans une boîte en carton pour éviter que les gens ne voient ce qu'il transportait. La boîte en carton était attachée sur une moto et quand il est arrivé sur les lieux de la transaction, il a appelé son complice qui surveillait la zone et ils ont tous deux déchargé la boîte et sont entrés dans un bar.
Les agents de la faune et les policiers sont entrés dans le bar et ont trouvé les deux assis avec la cage devant eux. Le petit chimpanzé, affaibli et affamé, était impuissant dans cette situation. Selon des sources dignes de foi, le présumé trafiquant avait, depuis deux jours avant son arrestation, tenté de vendre le chimpanzé mais il prenait des mesures de précaution car il comprenait le danger qu’il encourait, à savoir celui d’être arrêté. Il avait placé ses complices autour du bar situé au quartier Ange Raphael où il comptait vendre le chimpanzé.  Selon les mêmes sources, ses complices sont arrivés sur les lieux de la transaction assez longtemps avant lui. Ils ont inspecté les lieux pour s'assurer qu'aucun policier ou agent de la faune était présent. À leur insu, l'équipe de l'opération connaissait leurs mouvements et avait pris des mesures pour éviter leur fuite.
Compétences particulières
L'arrestation d'un autre trafiquant de chimpanzés à Douala est révélatrice de l'ampleur du trafic dans la ville lorsqu'on sait qu’un homme a été arrêté l'année dernière à l'entrée du terminal de fret de l'aéroport de Douala. Il avait chargé deux chimpanzés dans sa voiture depuis Bonaberi et était arrivé à l'entrée de l'aéroport avant d'être arrêté par des agents de la faune.
Le commerce illégal de jeunes chimpanzés commence généralement par l’abattage de leurs mères dont les parties sont illégalement vendu pour approvisionner le marché illégal de la viande de brousse. Ce trafic est une activité en pleine croissance, comme beaucoup d'autres trafics illicites d’espèces fauniques qui nécessitent des compétences particulières pour garder et transporter des primates à vendre. L'endroit dans lequel le suspect est allé cacher l'animal était étonnant car il était difficile de savoir qu'un chimpanzé était conduit sur la moto à travers la ville.
Les deux suspects sont actuellement derrière les barreaux pendant que les procédures judiciaires se poursuivent et aussi les enquêtes visant à arrêter le troisième suspect qui s'est échappé quand il a vu ses deux complices arrêtés, sont en cours. Ils devraient être poursuivis pour violation de la loi faunique et s'ils sont reconnus coupables, ils encourent une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à trois ans et une amende fixée au maximum à 10 millions de FCFA.