Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun : La CNPS et MICEI scellent leur union


Alwihda Info | Par - 10 Avril 2019 modifié le 10 Avril 2019 - 17:09

Une convention de partenariat portant sur le domaine des soins et des services oculaires a été signée entre les deux institutions le 09 avril 2019 à Oback, localité du département de la Lekié située à une vingtaine de kilomètres de Yaoundé.


La joie des deux directeurs généraux, le Pr Daniel Etya’ale (à gauche) et Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame (à droite), à l’issue de la signature de la convention.
La joie des deux directeurs généraux, le Pr Daniel Etya’ale (à gauche) et Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame (à droite), à l’issue de la signature de la convention.
Deux ans après son ouverture au public, l’hôpital ophtalmologique Magrabi Ico Cameroon Eye Institute (MICEI), se présente véritablement comme un outil de développement appelé à contribuer à l’amélioration des soins des yeux et de la santé oculaire au Cameroun et dans la sous-région de l’Afrique centrale. C’est fort de ce constat que MICEI et la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) ont mis leurs efforts communs dans le social à travers une convention de partenariat et d’assistance.
Cette convention porte sur quatre champs de collaboration : la prise en charge de 50% des soins médicaux des pensionnés de la CNPS traités au MICEI, la prise en charge des indigents à hauteur de vingt millions de FCFA par an par la CNPS en faveur des aveugles de la cataracte, la collaboration technique entre les deux institutions (renforcement des compétences de son personnel médical en matière de soins oculaires, recyclage et formation complète du personnel ophtalmologique des centres de santé de la CNPS), et enfin, l’extension des unités ophtalmologiques en dehors de Yaoundé, à travers la construction de petits centres ou annexes. Le septentrion du Cameroun est pressenti pour abriter en priorité les premiers centres du genre, ceci en raison de la forte prévalence en son sein des maladies oculaires.
Les documents qui scellent ce partenariat ont été paraphés par le directeur général de la CNPS, Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame et le Pr Daniel Etya’ale, directeur général de MICEI. C’était en présence des autorités administratives et communales, au rang desquelles le préfet du département de la Lekié Patrick Simou Kamsu et la maire d’Okola, Claude Bernard Tsanga Messi. « Cette convention est tout à la fois prometteuse pour nous et nos patients et surtout prometteuse l’avenir médical de notre pays », a déclaré le Pr Daniel Eya’ale.
En deux ans d’existence l’hôpital ophtalmologique d’Oback a eu à consulter plus de 100 000 malades du Cameroun et de la sous-région, dont 60 000 nouveaux malades et près de 20 000 consultations gratuites et réalisé près de 4 800 opérations oculaires, dont 2/3 pour la seule cataracte. Depuis l’inauguration le 29 mars 2017 par l’ancien Premier ministre du Cameroun Yang Philémon de MICEI, les fruits ont tenu la promesse des fleurs. Ainsi, le personnel médical a su gagner l’estime des populations pour qui la signature de cette convention constitue un acte salutaire, car la vue c’est la vie.
Avec l’implantation au Cameroun de cet hôpital, il sera possible de réduire de manière significative, le nombre et le coût des évacuations à l’étranger pour des maladies oculaires jusque-là réservées à une minorité de personnes privilégiées. Quant à la CNPS, elle continue à assumer ses prestations prévues dans le cadre de la législation de protection sociale et familiale du Cameroun. Cela passe nécessairement par une action sanitaire efficace au profit des populations. Ces dernières années, d’importants investissements ont été réalisés pour relever ses plateaux techniques, non sans multiplier les formations pour optimiser les aptitudes de ses praticiens.