Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun/Salomé Ngaba Zogo : une femme de cœur à l’Hémicycle


Alwihda Info | Par - 9 Mars 2020

La nouvelle élue du département de la Lekié, dans la région du Centre, va mettre au profit des populations, sa riche expérience acquise dans les domaines de l’éducation et du développement local.


Cameroun/Salomé Ngaba Zogo : une femme de cœur à l’Hémicycle
Après les élections législatives du 9 février 2020, les députés du Cameroun se retrouvent ce mardi 10 mars pour la session de plein droit. Ce sera l’occasion d’arborer solennellement leurs nouveaux attributs. Si l’exercice est coutumier pour certains, il constitue pour d’autres un baptême du feu. Elue du département de la Lekié, dans la région du Centre, Mme Salomé Ngaba Zogo fait partie de cette deuxième catégorie de députés.
« C’est une femme organisée et rigoureuse dans le travail. Lorsqu’elle entame un dossier, elle ne le lâche pas tant qu’elle n’a pas fini de le traiter. J’en veux pour preuve, ses engagements et son rythme de travail qui ne laissent pas penser à une personne déjà à la retraite », déclare Réal Romuald Mbida, ancien fonctionnaire international au PNUD et à la CEEAC. Sur le plan humain et social, l’on retient que Mme Ngaba Zogo est une dame au grand cœur qui ne reste jamais indifférente aux problèmes de son entourage. Elle est toujours disposée à porter secours et à trouver des solutions aux problèmes que rencontrent ses proches. C’est la raison pour laquelle elle est très impliquée dans des projets de réduction de la pauvreté et dans les associations de promotion des jeunes filles mères, des jeunes non scolarisés, et dans l’autonomisation des femmes. La nouvelle élue du département de la Lekié est naturellement consciente du fait que le monde évolue et qu’il faut s’adapter en permanence. A ce sujet, elle n’arrête pas de se former pour améliorer ses compétences. C’est ainsi que bien qu’étant au sommet de sa carrière comme inspectrice nationale au ministère en charge de l’éducation, elle entreprit il y a quelques années de préparer un MBA au CESAG de Dakar (Sénégal).
Femme pétrie d’expérience
« En tant formateur dans cette formation, j’ai découvert une auditrice pétrie d’expérience et d’une grande capacité d’analyse dont les travaux faisant l’objet d’une attention particulière de l’équipe pédagogique », se rappelle Real Romulad Mbida. Aujourd’hui, ces compétences (expert en suivi et évaluation des projets de développement) et cette grande expérience de terrain seront mises au service des électeurs qui lui ont fait confiance en l’envoyant à l’Assemblée nationale du Cameroun.
Outre son diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en ingénierie et gestion des systèmes de formation obtenu en 2002, Mme Ngaba Zogo détient un diplôme d’études supérieures en écologie (DES) obtenu à l’université de Yaoundé, un Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement secondaire (CAPES) et une licence en sciences naturelles depuis 1973.
Pour ce qui est de la formation continue, elle a participé à plusieurs séminaires de haut niveau, aussi bien au Cameroun qu’à l’extérieur de son pays (France, Burundi, Canada), dans les spécialités en rapport avec l’éducation, les droits de l’homme, la santé, le leadership féminin et le genre, entre autres. Depuis de longues années, Mme Ngaba Zogo est également très active sur le plan associatif : présidente du conseil d’administration de la Fédération des Ecoles et Maisons Familiales Rurales du Cameroun (FEMAFARC), membre du Groupe Local pour l’Education (LEG : Local Education Group), présidente du Conseil d’administration du Réseau Local d’Economie Sociale et Solidaire de la Commune d’Ebebda, trésorière du Réseau Formation Agropastorale Rurale ( FAR) du Cameroun, membre du Groupe de coordination de la Consultation Collective des ONG (CCONG) de l’Education Pour Tous (EPT) de l’UNESCO, présidente de International Day of African Child and Youth (IDAY) Cameroun. Depuis octobre 1997, elle est présidente du l’Association des Femmes et filles d’Ebebda (AFFEB).
En tant qu’enseignante, ses travaux académiques et professionnels font autorité, avec en prime, la participation à l’élaboration des guides pédagogiques des enseignements dans les établissements scolaires de l'enseignement primaire, secondaire et normal. Il faut également noter l’élaboration des curricula pour l’enseignement des sciences naturelles. De 1974 à 1991, elle a été professeur au mythique lycée Général Leclerc de Yaoundé, puis inspecteur national de sciences naturelles, proviseur de lycée et de 2007 à 2013, adjointe au maire de la ville d’Ebebda.