Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun : suspension de l’exportation des céréales et huiles végétales


Alwihda Info | Par - 29 Décembre 2021


Il y a quelques semaines, le ministre camerounais du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, adressait au gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakary, une correspondance dans laquelle il lui prescrivait de prendre les mesures nécessaires pour interdire l’exportation des céréales (riz, maïs, mil, sorgho) vers les pays frontaliers.  Cette décision visait alors à freiner la flambée des prix sur le marché local, et partant, de garantir l’approvisionnement des consommateurs.

C’est à la suite de cela que le directeur général des Douanes, Fongod Edwin Nuvaga, a signé le 27 décembre dernier, une note de service portant suspension temporaire des opérations d’exportation des huiles végétales et des céréales produites au Cameroun. « Le service et les usagers sont informés que les opérations d’exportation de céréales (arachides) et des huiles végétales (Mayor, Azur, Neïma, Diamaor, Star oil et Pacific oil) produites au Cameroun suspendues à compter de la date de signature de la présente note de service. Les chefs de secteur des douanes », écrit le DG des Douanes.

Et selon une récente étude du Bureau de mise à niveau des entreprises (BMN), l’approvisionnement des céréales dans les régions septentrionales du Cameroun est perturbé par les exportations en direction des pays voisins (Nigeria et Tchad). Ainsi, chaque année, révèle l’étude, environ 70% de la production de riz au Cameroun (80% des espaces aménagés pour cette culture se trouvent dans le Nord et l’Extrême-Nord) est exportée vers le Nigeria.

En ce qui concerne les huiles végétales, l’on note une tendance à augmenter les prix sur le marché en cette fin d’année. Et c’est la raison pour laquelle la décision de suspension des exportations a été prise, pour inverser cette tendance.