Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Candidature du Tchad au Conseil de sécurité : Les USA refusent de se prononcer


Alwihda Info | Par - 9 Septembre 2013 modifié le 9 Septembre 2013 - 10:02


Moussa Faki et Laurent Fabius au Quai d'Orsay, le 3 septembre dernier. Crédit photo : Sources
Moussa Faki et Laurent Fabius au Quai d'Orsay, le 3 septembre dernier. Crédit photo : Sources
TCHAD (Alwihda) - Tout travail mérite salaire, dès lors il faut que sa paye, tel est la rhétorique du Tchad, de gauche à droite depuis son héroïsme de guerre au Mali ou encore son intervention en Centrafrique. Mais pourquoi Déby tient-il vraiment à afficher sa présence au Conseil de sécurité ? N'ayant jamais briguer un mandat, le Tchad veut désormais obtenir un siège parmi les dix membres non permanents du conseil de sécurité de l'ONU. Chaque deux ans, ce sont cinq membres qui sont élus, dont deux ou trois pays africains.

Le chef de la diplomatie tchadienne, Moussa Faki multiplie ces dernières semaines les déplacements et consultations en vue de recueillir un maximum de soutien à l'international, la Chine a déjà donné son aval tandis que trois poids lourds, la France, la Grande-Bretagne et les USA se sont intelligemment mis en réserve ; A Paris, au Quai d'Orsay où une rencontre a eu lieu avec son homologue Laurent Fabius le 3 septembre dernier, il n'y a pas eu de réponse claire, on se contente juste d'un "accusé de réception" des doléances du Tchad, réponse similaire du côté américain, le nouvel ambassadeur au Tchad a souligné que son pays "se prononcera sur la question, au moment opportun".

Candidature du Tchad au Conseil de sécurité : Les USA refusent de se prononcer
Qu'est-ce que cela coute à un Etat de lever la main lors du vote ? Cette abstention de certains pays n'est pas un refus mais le fait de ne pas vouloir vraiment médiatiser et clamer haut et fort son soutien, ce qui peut très bien se faire d'une manière discrète.

La France semble embarrassé sachant que le Tchad en demande trop ces derniers temps, difficile de lui opposer un refus. Suffit-il d'une guerre plutôt réussie pour entrer au Conseil de sécurité de l'ONU, en tant que membre non permanent alors que le pays doit au préalable escalader les nombreuses classements qui le positionnent au bas de l'échelle. De plus, cette opportunité va-t-elle réellement avoir un impact sur la vie des tchadiens ? Non, que ce soit directement ou indirectement.

Il faut également répertorier les ennemis du Tchad susceptibles de lui barrer la route lors du vote à l'Assemblée ordinaire du conseil de l'ONU. Cependant, le Tchad s'est crée plus d'amis que d'ennemis ces dernières années, en terme politique, son intérêt s'est agrandit.

Pour le Tchad, c'est une manière de s'affirmer à l'international, puis de prolonger ses heures de gloires ou bien d'en profiter.



1.Posté par amine le 09/09/2013 18:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
franchement, on ne mérite pas cette place!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.