Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POLITIQUE

Centrafrique : De l'abime à l'espoir


Alwihda Info | Par Docteur BGANGUI SIMPLE - 18 Août 2017

FACE À LA CRISE CENTRAFRICAINE MONSIEUR SANI YALO LANCE UN APPEL PATRIOTIQUE À CES COMPATRIOTES !


La stabilité de l'Afrique centrale en dépend de la paix en Centrafrique

Centrafrique : De l'abime à l'espoir
APPEL DE MONSIEUR SANI YALO AU PEUPLE CENTRAFRICAIN POUR UNE TRANSFORMATION EN PROFONDEUR DE LA SOCIÉTÉ CENTRAFRICAINE !

L'ÉLECTION DÉMOCRATIQUE DU PRÉSIDENT TOUADERA OFFRE UNE CHANCE À LA CENTRAFRIQUE : SOUTENONS LE POUR LA PAIX ET LA STABILITÉ DE L’AFRIQUE CENTRALE


UN CONTRASTE SAISISSANT POUR UNE NATION AUX VALEURS INESTIMABLES

La transformation en profondeur de notre pays est possible . Si des femmes et des hommes profondément pacifistes ,humanistes et progressistes refusent et dressent un rempart aux violences destructrices et meurtrières . Ces ignobles violences encouragées par des politiciens professionnels , des militaro politiques ne profitent qu'à leurs maîtres qui ne sont autres que des forces occultes extérieures dans le cas centrafricain.
Sous nos yeux et depuis 1960 , sont intrinsèquement viciés les principes et les valeurs d'indépendance politique,d'orientation économique,de souveraineté nationale et de choix géostratégique. Le bilan calamiteux que nous ne cessons unanimement de déplorer chaque 13 Août ,oeuvre des collaborationnistes ,de soumis ,de prédateurs, est d’autant plus révoltant que répugnant. Ces rentiers prédateurs ont été toujours opposés à tout investissement serein sur le plan économique qui pourrait créer les conditions d’un bien être de la majorité de nos concitoyens.
Or le pays de BOGANDA avec un capital humain formidable : des agriculteurs et paysans déterminés et honnêtes ,des acteurs sociaux volontaristes et très engagés ,des commerçants locaux et artisans très créatifs ,des cadres administratifs diplômés et hautement qualifiés,des universitaires et intellectuels consciencieux ,des jeunes et des femmes aux durs labeurs pour parer à toute éventualité - ce pays de BOGANDA avec ce capital humain exceptionnel , ne fait parler de lui qu’en termes de conflits de violences ,de guerre ,de coup d’Etat à répétition. Les richesses du sous sol et du sol ont été hypothéquées ,bradées par des contrats iniques et des contrats dits spéciaux .

NE CÉDONS PAS À L'IDÉE DE FATALITÉ ! N’ABDIQUONS JAMAIS !

Face à tout cela nous voulons vous lancer le présent appel : Notre attitude ne doit pas être celui d’un esprit misérabiliste et fataliste .Elle ne doit pas non plus être celui d'un sentiment anti patriotiques ,du rejet des institutions et de ses dirigeants démocratiquement élus .
L'abîme dans lequel nous sommes plongés, ne nous autorise pas à garder un silence complice et coupable . C’est dans une forte détermination dans l’action citoyenne et DÉMOCRATIQUE, que nous résisterons . Le génie du père fondateur et de nos ancêtres sont une source d'inspiration : L'héroïsme qui a conduit à l'indépendance ,la résistance et les sacrifices suprêmes de 1979, les luttes pour le multipartisme en 1990 sont des références lointaines mais révélatrices de la force du peuple ,d’un destin partagé,d’une mémoire vivante .
Nous sommes un peuple de paix ,une société multiethnique,multiconfessionnelle, solidaire et moderne .Toutes catégories sociales confondues ,avons l'impérieuse nécessité d’entretenir et de raviver cette flamme d'une nouvelle Centrafrique avec le président TOUADERA, héritier légitime de notre père fondateur.
Citoyens que nous sommes ,que nous soyons de la diaspora ,des exilés politiques des précédents régimes ,des réfugiés et autres déplacés ,tous ,notre adhésion est essentielle et notre participation à l’oeuvre de reconstruction est fondamentale. C’est en citoyens libres , démocrates et convaincus de la justesse du combat collectif que nous devons agir positivement avec le Président TOUADERA. C’est une chance exceptionnelle . Ce combat sera de longue haleine et nous en sommes conscients . C'est ce qui explique l’impatience sur les enjeux actuels de sécurité depuis la prise de pouvoir du Président. Ces difficultés du chemin sont aussi une source de motivation à travailler pour
affaiblir les sources productrices d'insécurité,
de réfuter toute alliance hasardeuse et belliciste ,
de rendre inefficace toute action favorisant le repli militaro ethniciste ou confessionnel .
La Centrafrique ne doit pas être constamment livré à un déchirement tous azimuts,a un cycle effroyable de violence et de représailles entre des communautés qui vivaient hier en parfaite harmonie.

LE CHOIX DÉMOCRATIQUE,CHOIX DE LA RAISON

L’espace démocratique qu’offre l'élection du Président TOUADERA est une aubaine pour des semences de paix ,de réconciliation véritable . Le reste du travail est à nous au travers de nos rapports sociaux .Cela ne concerne pas seulement et uniquement les hommes politiques,les gouvernants et les parties aux conflits. C’est l’affaire de toute la population centrafricaine .

Cela passe aussi par le rétablissement de la confiance entre les communautés.C’est contraignant mais exaltant quand viendra le temps du recueil des résultats.C'est un cap fondamental et tel, les éléments clés de justice, de vérité, de cicatrisation et de la réparation deviendront réalités et apaiseront les coeurs et les esprits libérés .
C'est un appel à faire un saut qualitatif de ce passé douloureux à un avenir en commun

SORTIR DU CHAOS POUR APPRÉHENDER LA PAIX !

La détente politique actuelle voulue par le Président de la République est le signe et de sa capacité à incarner l'intérêt supérieur de la Nation. Se plaçant au dessus de la mêlée le Président TOUADERA fait du bon travail afin de préparer sereinement l’avenir .Une posture responsable qui tranche avec des communications obscènes de ces derniers temps.
Le cadre stratégique pour une croissance et une réduction drastique de la pauvreté ,cher au président TOUADERA revêt à nos yeux une attention toute particulière . Constitué de trois axes majeurs : pacification ,sécurisation, bonne gouvernance et progrès . Aucune action de progrès ne peut être réalisée en présence de conflits . Nous sommes conscients et convaincus que seule la paix est moteur de tout développement,cette paix est précieuse et constitue la clé de voûte de sortie de crise en Centrafrique.
C’est un appel au service de la paix . Soyons sans cesse des artisans de paix

PAS D’AMBIGUÏTÉ : NOTRE AVENIR EN COMMUN TRANSCENDE

Nous avions un choix à faire et de répondre à cet appel que nous vous lançons . Entre les politiques fantôches,les seigneurs de guerre sans foi ni loi ,le fanatisme guerrier des forces extérieures par groupes armés interposés que sont les balakas et selekas ; répondons à cet appel patriotique . C'est clairement un appel de pied dans le soutien à la démocratie, à la promotion d'une foi républicaine de tolérance , du mieux vivre ensemble.

DU FOND DE L'ABÎME À L’ESPOIR

Bien de pays ont traversé des périodes d’horreur : la Sri Lanka ,le Timor oriental,le Rwanda . À l’exemple des peuples de ces pays , redonnons à nos relations sociales son exceptionnelle intensité,socle de notre Nation .Le contraire risquerait par effet de strabisme divergent, de nous ramener dans les travers de l'abîme . C'est dans une nouvelle société , démocratique et moderne que s'écrira la nouvelle page du destin commun et non dans une république délitée, épurée d’une partie de ses fils et filles . Bien évidemment nous ne devons pas nous satisfaire de ce qui nous est arrivé .Au contraire c'est avec la plus grande énergie,qu'à chaque fois que des crimes horribles sont ou seront commis ,il n'y aura aucune excuse de notre part pour une condamnation la plus ferme . Nous savons aussi que le fanatisme communautariste prospère sur les terrains de la misère ,de l’exclusion ,du banditisme pendant ces années de mal gouvernance que le pays a connu . La lutte jadis contre l'extrême pauvreté qui frappe notre jeunesse, le Président TOUADERA a une réponse ,celle de favoriser avec le retour de la croissance espérer, de favoriser une redistribution équitable des richesses du pays . Dépendant encore en grande partie de l’aide extérieure ,l’Etat centrafricain est sous perfusion mais les efforts consentis sont particulièrement encourageants . Les résultats de la table ronde de Bruxelles y ait pour quelque chose .Comme dans les autres secteurs d’activités ,le Président TOUADERA se démène dans la reconstitution de notre potentiel physique avec des projets d'investissements public innovants.Les derniers conflits ont décimé les troupeaux . Or nous sommes un pays d'élevage reconnu et pourvoyeur dans la sous région d'Afrique centrale. Des éleveurs déplacés ou réfugiés dans les pays limitrophes, les communes pastorales et d'élevage désertent . Des signes perceptibles de reprise timide avec des efforts de reconstitution du cheptel se font .La reconstruction des routes ,la sécurisation progressive des zones minières sont autant de données d'espoir . Le retour progressif des réfugiés et les grandes réflexions engagées pour une bien meilleure prise en compte de leur besoin ,sont aussi des motifs de croire en cette démocratie arrachée dans la douleur .
C'est dans l’optique d'une meilleure préparation de cet avenir commun , que cet appel vous ai lancé ! Vous êtes sans ignorer que toute stabilité en Centrafrique ,pour être durable suppose une relance économique et la reconstruction du pays esquissées ci-haut . Votre écoute ,votre patience éclairée , surtout votre réponse positive est nécessaire . Le rétablissement d’une vraie fraternité Centrafricaine est possible si les coeurs et les esprits, convergent vers un même but auquel nous sommes invités à entreprendre .Celui de la réconciliation.

COMPTONS SUR NOUS MÊMES

Le monde bouge autour de nous et les intérêts géo stratégiques migrent vers d'autres endroits où règnent la paix et la stabilité. Les crises à répétition dans notre pays ont été sources certaines d'instabilité dans la sous région, mais aussi une cause du renforcement du patriotisme des autres peuples dans la dynamique de leurs économies respectives sans oublier des valeurs sociales essentielles à la consolidation de leur nation .Nous sommes malheureusement pendant ce temps , relégués en dernière position et portons l'éternel caractéristique de maillon faible . Si les deux dernières élections françaises et américaines viennent de marquer un nouveau tournant dans l'ordre politique international,il est en revanche clair que les choses ne seront plus les mêmes . La solidarité internationale nous l’avons nous même constaté ; elle ne représente pas 10% des besoins vitaux des populations civiles .Que dire des grands chantiers de reconstruction indispensable à un retour à la normale . L'austérité criminelle instaurée par les orthodoxes de l'économie mondialisée ne cessera d’influer durablement dans les prises de décisions des grandes puissances contributives et de l’aide internationale humanitaire et de l’aide publique au développement. La guerre anti terroriste a supplanté les aides publiques au développement, à la reconstruction des pays posts conflits ou encore à prévenir les potentiels conflits à venir pouvant avoir des répercussions dangereuses sur le marché international .
Évitons ce piège des oubliés de la solidarité internationale et choisissons d'être dans le concert des Nations et d’y avoir droit au chapitre comme un grand pays .Nous le méritons et cela est possible .
Ce ne sont que les gouttes de sueur de chacun de nous ,recueillies par la mère patrie ,qui nous libérera dans ce bourbier .
L'élan démocratique dont nous avons fait preuve et qui a porté le Professeur TOUADERA au pouvoir est une marque de fabrique centrafricaine .
Ensemble oeuvrons pour une nouvelle Centrafrique unie et solidaire !.