Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : La Minusca annonce la dernière phase de rapatriement d’ex-combattants de la LRA et leurs dépendants vers l’Ouganda


Alwihda Info | Par - 29 Septembre 2023


Ca fait une quinzaine d’années que ces derniers sont en République centrafricaine.


Centrafrique : La Minusca annonce la dernière phase de rapatriement d’ex-combattants de la LRA et leurs dépendants vers l’Ouganda
« Les gouvernements centrafricain et ougandais, avec le soutien de la Minusca, ont procédé, ce jeudi, 28 septembre 2023, à la troisième et dernière phase du rapatriement volontaire vers Entebbe, Ouganda, d’ex-combattants de la LRA et leurs dépendants qui vivaient sur le territoire de la République centrafricaine (RCA) depuis une quinzaine d’années », a annoncé la force de l’ONU en RCA.
 
Une délégation Ougando-centrafricaine conduite par le ministre d’Etat en charge du DDRR et du suivi de l’APPR, et comprenant des ONG ayant facilité le contact avec les ex-combattants LRA volontaires au rapatriement dans leur pays, a séjourné la semaine dernière à Mboki en RCA avec l’appui logistique et l’accompagnement technique de la force de l’ONU en RCA.
 
 Selon la Minusca, l’équipe mobile de l’UEPNDDRR a procédé à leur désarmement sous la protection conjointe des forces FACA-Minusca. Les membres de ce dernier groupe d’ex-combattants LRA, candidats volontaires au rapatriement, sont au nombre de 61, dont 13 femmes et 32 enfants.
 
Il faut rappeler que cette dernière phase de rapatriement volontaire d’ex-combattants de la LRA intervient après celles des 14 août et 21 juillet 2023.
 
Pour la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RCA et Cheffe de la MINUSCA, Valentine Rugwabiza : « Le succès de ce rapatriement volontaire et rapide des combattants de la LRA de la préfecture du Haut-Mbomou, en Centrafrique, vers l'Ouganda est historique dans la région des Grands Lacs et la sous-région de l'Afrique centrale ».
Selon Mme Rugwabiza, c’est « depuis trente ans, de multiples tentatives pour rapatrier ces combattants disséminés à travers la sous-région ont échoué. Cette reddition volontaire et rapatriement massif sont le fruit d'une volonté politique à trouver une solution pacifique à la présence des combattants LRA en Centrafrique depuis plus de 15 ans, ainsi qu'une étroite collaboration entre toutes les parties prenantes, sous la coordination effective du Ministère centrafricain en charge du DDRR et du suivi de l'APPR ».
Peter Kum
Peter Kum est un jeune journaliste camerounais doté d’une expérience d’une quinzaine d’années dans... En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)