Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

Centrafrique: derrière une succession...


Alwihda Info | Par Rodrigue Joseph Prudence MAYTE - 18 Mars 2014


Par Rodrigue Joseph Prudence MAYTE

Le mot semble si simple dans son approche définitionnelle mais difficile dans son applicabilité.Si le dictionnaire définit la succession comme une suite non interrompue de personne ou de bien, le code civil l'explique comme une transmission de biens qui s'opère par des voies légales,entre une personne décédée et une ou plusieurs personnes survivantes;ensemble des biens transmis. L'histoire démontre à suffisance qu'en Centrafrique, la succession peine à s'intégrer valablement dans les us et coutumes.Il suffit juste d'avoir une vue synoptique sur le paysage politique centrafricain pour comprendre à quel point la succession n'a guère un droit de cité.Manifestement,les hommes politiques centrafricains  n'ont jamais intégré la succession dans leurs vocabulaires.
 
Maintes fois, la succession   s'est  opérée  au forceps dans les partis politiques au point de susciter des  dissensions et des dislocations.A l'évidence,ces événements factuels déboulent en cascade et en cavalcade dans le paysage politique centrafricain. Peut-on dire que la succession n'a guère sa raison d'être dans la société centrafricaine? Pourquoi la succession affecte t' elle autant que faire se peut le relief familial?. Fort de toutes ces questions, il est aisé d'admettre que plusieurs familles sont divisées de nos jours à cause d'une succession mal orientée.Très souvent, la gabegie du successeur alimente davantage la division au sein de la famille.Les feuilletons des successeurs sont tellement désopilants que les familles lésées  regrettent  parfois la succession dans sa teneur. Bien que l'histoire refasse toujours les plats en Centrafrique,il serait souhaitable la succession fasse l'objet d'un débat constructif pouvant refonder l'actuel environnement sociétal.
 
Rodrigue Joseph Prudence MAYTE
Chroniqueur, Polémiste
mayterodrigue@yahoo.fr
Vitré, Paris.