Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : un nouveau conseiller militaire de la Présidence démissionne


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 4 Septembre 2019 modifié le 4 Septembre 2019 - 23:08


Le général Bi Sidi Soulemane, conseiller militaire du chef de l'Etat en charge des unités spéciales mixtes de sécurité pour la région Nord-Ouest a adressé ce mardi 3 septembre sa démission au président de la République, selon une copie de la lettre parvenue à Alwihda Info.

Il justifie sa démission par l'absence de concertation avec le chef du gouvernement, causant un risque de crise de confance ; une fonction jugée floue avec une absence de cahier de charge ; une non implication dans le processus de préparation et de mise en oeuvre ; et l'absence de prise en charge financière et de moyens de travail.

Le général déplore que sur les quatre personnes du mouvement 3R proposées à des hautes fonctions, seule une personne a été nommée. Elle subirait des menaces et des humiliations, "pourtant cela fait presque sept mois que l'accord est signé", indique-t-il.

Il "présente (sa) démission" mais se dit "entièrement attaché à l'accord de paix". Il appelle à "trouver une solution à cette situation."

Le 27 août dernier, le Général Al-Khatim Mahamat, conseiller spécial en charge des unités spéciales mixtes de sécurités pour la zone Centre Nord du Président de la République, a adressé sa lettre de démission au chef de l'Etat Faustin-Archange Touadéra, pour des motifs similaires.