Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Congo/Chine : Denis Sassou N’Guesso invité au forum Chine-Afrique de Beijing


Alwihda Info | Par Jonas Mvouanzi - 14 Juin 2018 modifié le 14 Juin 2018 - 00:34

Au dernier jour de sa visite de travail à Brazzaville, le président du comité de la conférence consultative politique du peuple chinois, Wang Yang a échangé avec le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso au palais du peuple, ce 13 juin. L’occasion a permis au dirigeant chinois de transmettre au chef de l’Etat congolais l’invitation que lui a adressé le président chinois, pour sa participation au forum Chine-Afrique de Beijing en septembre prochain.


Denis Sassou N'Guesso et Wang Yang, main dans la main.
Denis Sassou N'Guesso et Wang Yang, main dans la main.
Denis Sassou N’Guesso et Wang Yang ont surtout fait le point sur le partenariat entre la Congo et la Chine devenu coopération stratégique globale en 2016, et d’autres questions d’intérêt commun entre les deux pays. Le Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) prévu en septembre prochain à Beijing, a été également été au centre de cet échange jugé fructueux par un diplomate congolais. Le président congolais, Denis Sassou N’Guesso est invité pas son homologue chinois, Xi Jinping à prendre part à ce forum qui se tiendra après celui tenu en 2015 à Johannesburg, en Afrique du Sud.

Les deux hommes d’Etat ont souligné la nécessité de renforcer les relations d’amitié, de fraternité et de solidarité entre leurs deux pays. La Chine et le Congo voudraient, en effet, renforcer leur coopération stratégique pour préserver en commun les intérêts fondamentaux de leurs deux pays. En dépit de la crise économique que le Congo traverse, la coopération entre ces deux pays reste pragmatique, fidèle et mutuellement bénéfique. A l’occasion de cette audience, M. Wang Yang a offert à son hôte, Denis Sassou N’Guesso un présent, signe de la solidarité entre les deux pays.

L’homme d’Etat chinois a quitté Brazzaville dans le coup de 14 heures. Il a été salué à son départ par le président du Sénat, Pierre Ngollo qui avait à ses côtés, Jean-Jacques Bouya, ministre de l’aménagement du territoire et des grands travaux.