Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Congo - Covid-19 : des doses du vaccin synopharm bientôt en date de péremption


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 24 Juin 2021

Faute d'utilisateurs, un important stock de doses du vaccin chinois Synopharm arrivera à expiration en juillet prochain. La révélation a été faite par le ministre congolais de la coopération internationale et du partenariat public-privé, Denis Christel Sassou N'Guesso, au cours de son interview à la presse, le 21 juin dernier, à Brazzaville.


L'ex ministre de la santé du Congo receptionnant le 2ème don du vaccin chinois (Photo Ambassade de Chine).
L'ex ministre de la santé du Congo receptionnant le 2ème don du vaccin chinois (Photo Ambassade de Chine).
Au cours de son échange avec la presse, après l’entretien téléphonique du président Sassou N’Guesso avec le président Xi Jinping, le ministre de la coopération internationale et de la promotion du partenariat public- privé, Denis Christel Sassou N’Guesso, a rendu public une recommandation du gouvernement congolais. à propos de la vaccination contre le Covid 19.

Cette recommandation stipulait que, les congolais avaient l’obligation de consommer toutes les doses de synopharm que la République de Chine a mis à la disposition du Congo. La recommandation précise, en outre qu' un certain nombre de doses du vaccin chinois arrive en date de péremption, en juillet prochain. « On a près 98000 à 100000 doses non utilisés, si les gens ne se vaccinent pas. Nous allons devoir les jeter et il serait dommage pour notre pays à l'endroit de notre partenaire la Chine qui nous a gratifié de près de 300.000 doses… » a regretté amèrement le ministre congolais.

D’où son appel à l’ensemble de la population de se rendre massivement dans les centres de vaccination pour enrayer la propagation du virus de covid-19 et de ses variants

A noter que, le Congo a déjà reçu deux dons de la Chine au sujet de la vaccination contre la pandémie du covid 19. Le premier don de vaccins a été composé d’un lot de 100.000 doses et la seconde dotation de 200.000 doses. Au total, la République de Chine a gratifié le Congo de 300000 doses.