Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
MUSIQUE

Croquemort : Non, les Africaines ne vendent pas « leur cul pour une tranche de pain »


Alwihda Info | Par Sophie Van Leeuwen - 16 Janvier 2015 modifié le 16 Janvier 2015 - 12:32

Les Européens croient que « nos sœurs vendent leur cul pour une tranche de pain, qu'on se promène tous nus et qu'on a nos sexes en mains », slame Croquemort.


Dans cette édition de My Song, Croquemort, de son vrai nom Didier Lalaye, parle de son slam « Cousin de l’UE ». Il demande aux Européens de mettre fin à cette « castration morale » que sont les préjugés envers l'Afrique. « Personnellement, j’ai été victime de plusieurs préjugés, explique l'artiste. (...) J’ai eu ce genre de questions par mail : "Est-ce qu'il y a le téléphone chez toi ? Est-ce que les avions atterrissent là-bas ?" »

Pour lui, ces préjugés sont une forme d’ignorance. Et « l’ignorance, quand c’est passif, ce n’est pas un problème. (...) Mais quand quelqu’un refuse de savoir, têtu, buté, (...) alors là, il y a un problème. »

Qui est Croquemort ?

Croquemort est un slameur tchadien. Ses textes parlent des frustrations et des émotions que le peuple du Tchad expérience au quotidien. Quand il n'écrit pas, Croquemort soigne : il est aussi médecin.

---
My Song raconte les histoires derrière les chansons d'artistes africains. Un autre exemple ? Notre rencontre avec les Sénégalais de Y en a marre .
---
Édition produite par Sophie van Leeuwen et Serginho Roosblad, filmée par Serginho Roosblad, et montée par Sophie van Leeuwen.

Par Waza