Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POLITIQUE

Désignation du CNT au Tchad : la CPDC demande la révision du décret


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 26 Septembre 2021

La Coordination des partis politiques pour la défense de la Constitution (CPDC) a exprimé samedi sa grande stupéfaction suite à la publication du décret n°502 portant désignation des membres du Conseil national de transition (CNT).


Noubatessem Jonathan Boguyanan, rapporteur de la CPDC.
Noubatessem Jonathan Boguyanan, rapporteur de la CPDC.
La CPDC fait remarquer que sur les 93 membres composant le CNT, ne figure aucun représentant des partis membres de la coalition qui comporte pourtant en son sein des députés et de conseillers municipaux en grand nombre. 

"La CPDC, qui avait déjà interpellé vivement le comité ad hoc dans ce sens, continue à s’interroger sur les critères ayant abouti à ce choix. La coalition, qui s’était toujours mise à la marge des forums de 2018 et 2020, s’était engagée à participer au dialogue en cours en espérant que les uns et les autres auront tiré la leçon du passé, ce qui ne semble pas être le cas", affirme Noubatessem Jonathan Boguyanan, rapporteur de la CPDC.

Selon lui, "de nombreux signes montrent que le CMT se comporte comme un pouvoir légalement élu, n’acceptant que les personnalités et organisations qui partagent ses positions ou le soutiennent. Cette politique d’exclusion est contraire aux vœux exprimés par les tchadiens de tous les horizons ainsi que l’ensemble des partenaires de la communauté internationale".

La CPDC s'inquiète du possible "caractère non inclusif que pourraient revêtir les assises en cours si ce décret n’est pas révisé". Elle affirme qu'elle "se réserve le droit de donner une suite politique appropriée à cette forfaiture que vient de commettre le CMT".