Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

Elections Centrafrique : Faisons le tour des candidats à la présidentielle (Partie 1)


Alwihda Info | Par Romualdine YANGUÉ - 13 Décembre 2015

MARTIN ZIGUÉLÉ / ABDOU KARIM MECKASSOUA


Le 27 décembre 2015, les centrafricains et les centrafricaines seront appelés à élire la personne qui présidera à leur destinée les cinq prochaines années. Jamais une élection n'a connu autant d'engouement et de passion. Après ce que le peuple centrafricain a vécu avec la SELEKA, il est déterminé à prendre en main sa destinée. Ces élections sont donc celles où l'on n'a pas droit à l'erreur. Sachant que dans la situation actuelle (catastrophique) le travail est déjà immense, faire un mauvais choix concernant le prochain Président de la République serait fatal. En attendant que la cour constitutionnelle publie la liste définitive des candidats - j'espère qu'elle va nous débarrasser des dizaines d'aventuriers- , je me permets, pour commencer, de faire le tour de 4 candidats qui suscitent la majorité des intentions des votes. Les autres candidats suivront au fur et à mesure. Il s'agit de :

- Martin ZIGUÉLÉ, Président du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain;
- Abdou Karim MECKASSOUA, candidat indépendant;
- Désiré Bilal KOLINGBA, Président du Rassemblement Démocratique Centrafricain;
- Anicet Georges DOLOGUÉLÉ, Président de l'Union pour le Renouveau Centrafricain.

Dans cette première partie j'aborderai les cas de Martin ZIGUÉLÉ et de Abdou Karim MECKASSOUA, dans la deuxième partie ce sera Désiré Bilal KOLINGBA et Anicet Georges DOLOGUÉLÉ. D'autres candidats passeront également au stéthoscope.

Je précise que le but de cet exercice n'est pas de plaire aux illuminés lieutenants des différents candidats mais de donner aux centrafricains un maximum d'éléments leur permettant de faire le bon choix. Tous les candidats vont venir faire des belles promesses dans leurs projets de société, encore faut-il qu'ils aient des projets, alors il est important d'analyser la situation sous un autre angle... suivez mon regard... "Allons-y seulement", c'est le terme de plus en plus populaire ces derniers jours, donc allons y seulement.

1. Martin ZIGUÉLÉ

Le Président du MLPC n'est pas un inconnu sur la scène politique centrafricaine. Il fut Premier Ministre du Feu Président Ange-Félix PATASSÉ de 2001 à 2003. Il aurait pu réaliser de grandes choses étant à la Présidence du MLPC depuis environ dix ans. Mais hélas... En toutes ces années, où seul Martin ZIGUÉLÉ a présidé le MLPC, il n'y a-t-il aucun cadre capable au sein de ce parti pour le remplacer en 10 ans?? Cette question mérite bien d'être posée parce que celui qui ne pratique pas l'alternance à la tête de son parti politique, peut-il le faire à la Présidence de la République après avoir gouté aux délices du pouvoir?? Allez demander la réponse à Idriss DEBY. Que devons nous retenir du passage de Monsieur Martin ZIGUÉLÉ en tant que Premier Ministre?? J'ai beau cherché dans la tête mais je ne trouve pas de réponse. Je fouille encore et il me ressort de très mauvais souvenirs des miliciens Banyamulenge de Jean Pierre BEMBA, qui se sont livrés à de graves exactions parmi la population civile. On dénombre des milliers de morts, des viols, vols et assassinats. La Cour Pénale Internationale a d'ailleurs mis en prison Jean Pierre BEMBA pour cela. Martin ZIGUÉLÉ était Premier Ministre à cette époque. Et il déclarait pour justifier l’abomination des criminels, pilleurs et violeurs du peuple centrafricain en ces termes je cite « quand une maison brule, on ne doit pas chercher à connaître la couleur de l’eau qui va l’éteindre ». De même en 2013, après les massacres, les crimes, les viols et pillages de ce même peuple, le candidat Ziguélé apporte publiquement son soutien politique et morale au chef de la milice seleka en ces termes je cite « Djotodjia est l’homme de la situation ». Ces deux situations dramatiques pour notre pays et le soutien politique et moral fassent du candidat Ziguélé et responsable politique du premier plan un complice indirect des hors la loi, destructeurs de la démocratie et violeurs de notre souveraineté nationale. Les questions qui découlent des précédentes lignes: Si en tant que Premier Ministre et responsable politique et moral de premier plan, Martin ZIGUÉLÉ a assisté impuissant et spectateur indifférent au massacre des ces compatriotes par des étrangers, pourra -t-il être le garant de la sécurité du peuple et la souveraineté de son pays en tant que Président de la République? Pourquoi n'a-t-il pas su, en tant que Premier Ministre, empêcher ce massacre des centrafricains, perpétré par des miliciens étrangers sur le territoire national? Revenons au MLPC, parti politique fondé il y a plus de 30 ans par le Feu Président Ange-Félix PATASSÉ. Martin ZIGUÉLÉ a usé de ruse dans le seul but d'éjecter A.F PATASSÉ à la tête de ce parti et d'en prendre la Présidence. Exil de PATASSÉ aidant, il a pu atteindre son pas très sain objectif. Des vidéos du Président PATASSÉ dans lesquelles il affirme que son malin tombeur Martin ZIGUÉLÉ a menti le concernant et trompé le peuple centrafricain font le tour des réseaux sociaux ces derniers jours... Quand on y ajoute son soutien politique et moral à la SELEKA de Michel DJOTODIA, laquelle SELEKA a tué des milliers de centrafricains et a plongé le pays dans un chaos inqualifiable, Martin ZIGUÉLÉ, Président candidat du MLPC, n'a plus aucune crédibilité auprès de la majorité du peuple centrafricain. Le peuple centrafricain est entrain de dire TSZ (tous sauf Ziguélé).Il est tellement mal aimé par les centrafricains qu'il est incapable d'arpenter les quartiers de Bangui pour rencontrer ces compatriotes et leur parler. Quand il essaie de réunir le peu de militant qu'il reste au sein du MLPC, c'est dans des endroits bien clos et protégés par des dizaines de militaires bien armés. Mais pourquoi craint-il autant pour sa sécurité personnelle si le peuple l'aimait vraiment comme il le prétend?? Son sort s'est retrouvé définitivement scellé quand il a demandé au peuple centrafricain de payer la somme de 20 euros pour connaitre sa vision politique. Il n'y a qu'en République Centrafricaine, pays de tous les paradoxes, qu'un candidat à une élection présidentielle vend son projet au même peuple qu'il souhaite diriger. Le monde à l'envers... Je ne parle même pas des personnes qualifiées "jeunes", peu recommandables, venant de France et des Etats-Unis dont il s'est entouré pour sa campagne électorale... suivez mon regard, VÈNÈ BY VÈNÈ ou WATAKA BY WATAKA.
NOUS QUI N AVONS PAS 20 EUROS POUR PAYER LE PROJET POLITIQUE DE ZIGUÉLÉ? IL N'A-T-IL PAS UNE VERSION GRATUITE POUR LE PEUPLE D EN BAS QUE NOUS SOMMES?
Où est le projet politique de Martin ZIGUÉLÉ?? Il ne suffit pas de nous dire qu'il y a les fameux 3R, il faut nous préciser dans les détails ce qu'il y a dedans. Mais bon c'est peine perdue.
Au regard de tous ces éléments, ne serait-il pas suicidaire de voter pour Martin ZIGUÉLÉ??

2. Abdou Karim MECKASSOUA
Candidat indépendant, Abdou Karim MECKASSOUA est le plus doué des acteurs de cinéma qui puisse exister. Il joue tellement bien son rôle dans sa propre mise en scène que parfois je suis admirative de sa fausse réalité. Tout comme Nouredine ADAM, Mohamed Moussa DHAFFANE, Christophe GAZAMBÉTI et bien d'autres, il a été Ministre d'Etat. Quelles sont ses réalisations?? aucune, sauf la bonne idée de se créer le surnom de "Monsieur Audit". Ah tiens j'allais oublier... En cherchant bien, je découvre qu'il a quand même fait des choses. C'est celui qui a usé de ses relations pour libérer le prêtre polonais Mateusz Dziedzic, fait otage par les rebelles du Front Démocratique du Peuple Centrafricain (FDPC), dirigé par l'auto-proclamé Général Abdoulaye MISKINE. Les rebelles ont monnayé la libération du prêtre polonais contre celle de leur chef détenu et emprisonné au Cameroun. Abdou KARIM MECKASOUA s'est battu pour libérer ce rebelle qui, en tant que Chef de guerre, a du sang de centaines de centrafricains sur les mains. La vie d'un seul prête blanc vaut-elle plus que celles des centaines de centrafricains tombés sous les actions de ce groupe rebelle?? MECKASSOUA avait-il vraiment toute sa tête pour s'embarquer dans cette libération? Au lieu que Abdoulaye MISKINE reste croupir en prison afin de répondre devant la justice de ses crimes, il se retrouve en liberté grâce à notre MECKASSOUA national. Triste succès. Je me rappelle encore l'époque de la SELEKA avec Michel DJOTODIA; les centrafricains étaient tués comme des cafards par les rebelles SELEKA à majorité musulmane, sans que cela n'émeuve Abdou Karim MECKASSOUA. Est-ce parce que lui même est musulman qu'il n'a pas dénoncé les crimes atroces commis par ses coreligionnaires? Pourquoi n'a-t-il pas joué de son influence dans le milieu musulman à l'époque pour calmer les instincts meurtriers des éléments de la SELEKA?? . La même question vaut pour le silence d’Abdou Karim MECKASSOUA vis à vis des atrocités sur nos compatriotes de confession musulmane par les criminels anti balaka. La réponse est simple, Abdou Karim MECKASSOUA est uniquement animé par ses intérêts personnels, il n'en a que faire de la vie du peuple centrafricain. Il n'a même pas fait un seul communiqué de presse pour dénoncer les tueries de la SELEKA et des anti balaka. Est ce normal??? Celui qui n'a pas défendu le peuple aujourd'hui ne le fera jamais. Celui qui met son énergie dans la libération de bourreaux du peuple centrafricain tels que Abdoulaye MISKINE n'aime pas ce peuple. Et une chose est sure, le criminel revient toujours sur son lieu de crime. Cela veut dire que Mr MECKASSOUA se rangera toujours du coté des ennemis du peuple centrafricain. Il parait que Abdou Karim MECKASSOUA a bénéficié d'une exceptionnelle largesse financière de la part du Président congolais Denis SASSOU NGUESSO, ce qui lui a permis de faire des folies... Première folie, s'acheter les services d'un certain nombre de compatriotes vivant en France pour soutenir sa duperie du peuple centrafricain. C'est ainsi que Lydie NZENGOU et son mari ont vendu leurs consciences, que Guy José KOSSA a vendu son honneur, que Théophile EKA a vendu son esprit, que Salomon KOTRO a vendu son auto-illusion de leader d'opinion, pour ne citer que ceux là. Je me demande comment sans aucun projet de société connu à ce jour ces compatriotes ont pu suivre MECKASSOUA. Qui a dit que l'argent ne fait pas tout??? On nous a présenté les images de la rentrée politique de MECKASSOUA, nous présentant un stade supposé rempli en le qualifiant de rassembleur. Encore une mise en scène réussie de notre bel acteur Banguiwoodien Abdou Karim MECKASSOUA. Que s'est-il vraiment passé? De source journaliste vérifiée, je vous explique la mise en scène que je ne me permettrai pas de qualifier d'escroquerie... Il a envoyé des camions dans les quartiers de Bangui pour "charger" du monde et les ramener au stade 20 000 places contre une promesse d'un versement de 2000 francs CFA. Bien entendu, ndjara na ya, le centrafricain ne blague pas avec l'argent. C'est 2000 francs gratis! i mou i tè après i pkè... Les gens se sont donc rendus au stade. Arrivés sur la place, les gens qui sont venus pour prendre les 2000 francs - enfin je dirai pour l'écouter - n'ont même pas pu le voir. Il était inaccessible, méprisant envers ce peuple qu'il n'est même pas allé saluer. Tout son discours était basé sur une justification de sa "centrafricanité". Avait-il besoin de cela? doute-t-il encore qu'il est centrafricain? Il a atteint le paroxysme de son mépris à l'égard du peuple centrafricain quand il les a tous quittés, sans participer au cocktail que lui même a offert. Ses invités n'ont pas cru leurs yeux. Je suppose que Anicet Georges DOLOGUÉLÉ qui a répondu favorablement et par simple courtoise à son invitation a du regretter d'y être allé... La fin de l'évènement était également une catastrophe. Comme on peut aisément le deviner, ce n'est pas tout le monde qui a reçu les 2000 francs promis. Les émissaires se sont bien gardés de remettre les sous à une grande partie des "salariés" dans la mise en scène de Abdou Karim MECKASSOUA. Il y a donc eu bagarres terribles, les pauvres mamans musulmanes venues du KM5 sont reparties à pied et se sont faites brutalisées par des inconscients. Depuis le week end dernier les gens envahissent le quartier général de campagne de MECKASSOUA pour exprimer leur colère et réclamer "leur argent". Voici le vrai visage de Monsieur Abdou Karim MECKASSOUA. Le but réel de cette supercherie de rentrée politique était de satisfaire les étrangers, en particulier le Président congolais Denis SASSOU NGUESSO, principal bailleur de fonds, et la France, principale marraine de la RCA. Abdou Karim MECKASSOUA voulait montrer sa fausse puissance, il a payé des gens, les a parqués dans un coin du stade et a pris des photos. C'est tout ce qui comptait pour lui. Peut-on faire confiance à ce genre de personne?? Je ne crois pas.
Où est le projet politique de Abdou Karim MECKASSOUA???



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Janvier 2021 - 14:26 La Nouvelle Afrique !







TRIBUNE & DEBATS