Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Forum Investir en Afrique : Sassou N’Guesso plaide pour une Afrique solidaire pour mieux tirer parti des partenariats


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 11 Septembre 2019 modifié le 11 Septembre 2019 - 14:34

« L’optimisation du partenariat sino-africain passe par une Afrique plus solidaire articulant mieux son intégration économique et commerciale. » Ainsi s’est exprimé le président, Denis Sassou N’Guesso, à l’ouverture des assises du 5 ème forum Investir en Afrique, le 10 septembre 2019, au centre international de conférences de Kintélé, voisine de Brazzaville.


Denis Sassou N'Guesso et les invités du forum.
Denis Sassou N'Guesso et les invités du forum.
Ce forum placé sous le thème « Tirer parti des partenariats pour promouvoir la diversification économique et la création d’emplois dans les économies africaines » a été rehaussé, à l’ouverture des travaux, par la présence de quatre chefs d’Etat africains. Il s’agit notamment de Paul Kagamé du Rwanda, de Joao Lourenço d’Angola, d’Antoine Felix Tshilombo Tshisékédi de la RDC, Faustin-Archange Touadéra de la RCA. « Le forum investir en Afrique a toujours fait l’objet d’une attention soutenue de notre part » a indiqué Denis Sassou N’Guesso qui s’est réjoui du choix de Brazzaville pour abriter les assises de la 5 ème édition, car pour lui « en accueillant ce forum, Brazzaville se trouve au cœur d’une initiative qui redonne plus de sens et de contenu à la coopération sino -africaine. » S’agissant du partenariat public-privé en lien avec le climat des affaires, l’Afrique veut tirer l’avantage des entreprises chinoises et érigées des plateformes d’alliance viables, a souligné le président congolais qui a relevé que « l’optimisation du partenariat sino-africaine passe par une Afrique plus solidaire articulant mieux son intégration économique et commerciale. » Le président Denis Sassou N’Guesso a loué certaines initiatives d’intégration africaine notamment le lancement de la zone de libre échange commerciale (ZLEC) qui consacre, selon lui, le rassemblement de plus d’un milliards d’habitants. En Afrique centrale, il a rappelé quelques projets intégrateurs comme la construction du chemin de fer constitutif d’un réseau ferroviaire transnationale , du pont route rail sur le fleuve Congo entre les villes de Brazzaville et de Kinshasa, du barrage hydroélectrique de Tombo Manianga entre le Congo et la RDC, du barrage Inga en RDC et celui de cholé. Pour Denis Sassou N’Guesso, toutes ces initiatives seront porteuses d’espoir, si et seulement si, les états africains mettaient en commun leurs ressources et fédéraient leurs capacités d’investissement. « Le futur africain ne saurait se bâtir sur l’autarcie ou les ilots de prospérité. Cet avenir, c’est déjà aujourd’hui », a-t-il conclu. Les autres chefs d’Etat n’ont pas également manqué de décliner leur vision pour l’émergence de l’Afrique. Le président de la RDC, sollicitant l’organisation de la 6 ème édition de ce forum à Kinshasa, a demandé à tous les partenaires internationaux à soutenir les efforts engagés en Afrique par rapport aux enjeux du développement. Pour le président de la RCA, l’Afrique que tous les africains rêvent, c’est celle qui est ambitieuse, c’est-à dire aspirant à l’émergence. Pour le président Macky Sall du Sénégal, arrivé en fin de soirée à Brazzaville et qui a intervenu, le 11 septembre en matinée « le temps de l'Afrique est arrivé.» A noter que, la journée inaugurale de ce forum a été marquée aussi par la signature de sept accords de coopération notamment le protocole d’accord entre la Chine et le Congo au sujet de la zone économique spéciale de Pointe-Noire. Cette signature a été suivie par une projection vidéo sur les opportunités d’investissement en Afrique et une table ronde de haut niveau sur le thème : « l’avenir du travail dans une Afrique numérisée.