Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

France : Touadera à Paris, opération séduction auprès l’ancien pays colonial


Alwihda Info | Par Gilles Deleuze - 21 Avril 2016


Gilles Deleuze

PARIS (LNC) – La France avait bien tort de s’inquiéter de l’arrivée au pouvoir de Faustin Touadera qui n’était pas son candidat favori en RCA. Les choses entrent dans l’ordre. A Paris, Touadera a fait allégeance à la Françafrique comme tous ses prédécesseurs au pouvoir à Bangui. Le nouveau chien est déjà très obéissant. Paris pousse un grand ouf ! D’autant plus qu’Hollande n’a que faire de la Centrafrique. Il n’en sait que ce que veulent bien lui en dire ses conseillers estampillés Françafrique.

La tournée européenne du nouvel élu au palais de la Renaissance à Bangui prend de plus en plus des allures de l’esclave venant se soumettre à son maître pour lui réitérer son asservissement.

Faustin Archange Touadera après avoir fait son petit catéchumène au Vatican est à Paris pour effacer tous les doutes de la France à son sujet, et au passage, pour espérer quelques subsides financières.
LE SERVILE COUCHE

Faustin Archange Touadera, que l’on qualifierait de PRESIDENT PERDU, depuis son élection, n’a qu’un souci, celui de ne pas perdre l’appui de la France. François Hollande, le président français, touché, de lui accorder une faveur : Les Sangaris prévus pour quitter la RCA cette année vont rester, au prétexte officiel de soutien à la remise en selle des Forces armées centrafricaines (FACA).

Autant justifier un fait colonial avec un argument plus que fallacieux

Bien évidemment à Paris, pas question d’évoquer les sujets qui fâchent. Le chaud dossier des Sangaris violeurs en RCA, surtout pas mis sur le tapis. Touadera fait dans la mémoire sélective. A-t’il tort ? Même l’ONU n’ose ouvertement remettre en cause la présence des Sangaris en RCA comme elle le fit pour les autres pays de la coalition ONU en RCA, accusés de viols de mineurs. Comme dirait La Fontaine : “Selon que vous êtes puissant ou faible…etc”

Toujours est-il que, la France a promis à Touadera une aide financière conséquente, et d’appuyer la Banque Mondiale qui depuis la crise au pays, paye les fonctionnaires centrafricains. La Centrafrique depuis des lustres étant incapable d’honorer ses obligations régaliennes.


Côté business, d’une source de l’Elysée, Touadera aurait promis à la France la priorité sur les exploitations des immenses ressources minières de la RCA, au détriment des chinois et des américains déjà à l’affût.

Faustin Archange Touadera fait une entrée royale dans le monde de la FRANCAFRIQUE, même Bozizé son ancien mentor n’aurait pas fait mieux.

“L’arme la plus puissante entre les mains de l’oppresseur est l’esprit de l’opprimé.”

~Steve BIKO

© Avril 2016 LNC – LAMINE MEDIA