Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

La ZLECAf suscite l'optimisme parmi les PDG africains malgré l'incertitude liée au COVID-19


Alwihda Info | Par AMA - 14 Décembre 2021

Les PDG africains sont optimistes quant aux perspectives commerciales et économiques en Afrique.


Illustration. © DR
Illustration. © DR
La nouvelle enquête menée par PAFTRAC (le Comité panafricain du commerce et de l'investissement du secteur privé), dans 46 pays africains, révèle que les PDG sont convaincus que leur entreprise sera en croissance l'année prochaine. Une majorité est également optimiste quant aux perspectives de leur activité, de leur industrie et de la croissance économique au cours des 12 à 18 prochains mois. En outre, 87% des personnes interrogées estiment que le commerce intra-africain augmentera, à la faveur de la ZLECAf.

Les PDG considèrent que la reprise mondiale, entraînée par une demande accrue, stimulera la reprise économique de l'Afrique. Fait intéressant, leur optimisme découle davantage de leur foi dans les accords commerciaux internationaux et régionaux, tels que l'amélioration des opportunités commerciales permise par la ZLECAf, plutôt qu'en raison de stratégies de relance économique nationales, comme la diminution des restrictions dues au Covid ou un meilleur climat national des affaires.

Commentant l'enquête, Pat Utomi, le président de PAFTRAC, a déclaré : « Le sentiment positif exprimé par les participants à l'enquête démontre le potentiel de la ZLECAf et l'empressement du secteur privé africain à tirer parti des opportunités d'accès aux marchés qu’offre la zone de libre-échange. Cependant, l'accès aux informations commerciales, aux infrastructures adéquates et au financement du commerce apparaissent comme des contraintes clés qui doivent être levées pour que les PME africaines puissent profiter des opportunités commerciales intra-africaines. »

« L'un des principaux avantages de la ZLECAf est qu'elle peut permettre de rassembler des produits (en volumes et en qualité) qui les rendent plus compétitifs sur les marchés mondiaux. »

Les personnes interrogées expriment une foi solide dans la ZLECAf. Plus de 71% jugent que la ZLECAf les encouragera à investir pour développer leur activité au niveau régional. Plus de 57% pensent également que la ZLECAf ouvrira de nouveaux marchés et plus de 62% pensent qu’elle fournira les cadres nécessaires pour exporter davantage au niveau régional. Les quatre principales destinations d'exportation en Afrique sont l'Afrique du Sud (27 %), le Ghana (25 %), le Kenya (25 %) et le Nigeria (19 %).

Les PDG africains considèrent que les principaux défis qui auront un impact négatif sur les perspectives de reprise économique de l'Afrique sont le manque d'accès au financement (64%), l'impact continu de la pandémie du COVID-19 sur les opportunités économiques (61%) et un ralentissement ou un manque d'investissements et de dépenses du secteur public (48%).

Bien que l'appétit pour le commerce régional soit fort, une majorité de personnes interrogées ont placé l'accès au financement du commerce et l'accès aux capitaux d'investissement comme les deux plus grandes contraintes pour le commerce régional.