Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

La très mauvaise foi des opposants guinéens !


Alwihda Info | Par - 24 Août 2011 modifié le 24 Août 2011 - 12:00


Les candidats malheureux de l’élection présidentielle passée regroupés dans un collectif de partis se réclamant de l’Opposition sont tous de mauvaise foi. La très mauvaise foi de ces hommes politiques ne date pas d’aujourd’hui. Nous, de l’Association Guinéenne de la Voix des Sans Voix – Aguisav, l’avons toujours dénoncée tout au long de l’élection présidentielle devant l’opinion publique nationale et internationale.
 
Donc, rien d’étonnant. Si aujourd’hui, pour des futilités de rien du tout, les partisans de Cellou Dalein DIALLO et consorts menacent de descendre dans la rue pour faire chuter le nouveau Président démocratiquement élu, cela ne nous surprend guère. Car, ce qu’il faut reconnaître, c’est que le candidat de l’Ufdg n’a jamais voulu reconnaître sa défaite, réellement par là. D’aucuns nous diront qu’il a accepté le verdict de la Cour Suprême, mais il ne faut pas se voiler la face, ni se leurrer, Cellou Dalein DIALLO n’a, jusqu’à présent, pas pu ruminer sa défaite électorale. Il n’a accepté sa défaite que du bout des lèvres.
 
Sinon comment les partisans de Cellou Dalein puissent faire des remontrances, à chaque occasion, au Président de la République Prof Alpha CONDE, sans qu’il ne dise quelque chose pour leur ramener à l’ordre et à la discipline ? Un Président de la République a droit d’être respecté par ses concitoyens, même ceux qui n’ont pas voté pour lui. Accorder du respecter au Chef de l’Etat fait parti de la civilité et de la culture démocratique. Respecter son prochain même si vous n’êtes pas du même bord fait parti de l’éducation de base d’un individu. Rien ne justifie le comportement malveillant des partisans de Cellou Dalein à l’endroit du Président Alpha CONDE, Homme au cœur et aux mains propres, car il n’est mêlé ni de près ni de loin à aucun crime économique, ni à aucun crime de sang en Guinée. Un Homme type que le Peuple de Guinée a besoin.
 
Souvent les partisans de Cellou Dalein sont fiers de dire partout : « Nous avons humilié Alpha CONDE à Paris, nous l’avons humilié à Washington, à New York, etc ». Des tralalas de ce genre qui déshonorent même ses auteurs. Comment un citoyen, qui se dit éduqué, civilisé et ayant la culture démocratique, peut en être fier, d’avoir humilié son Président de la République à l’étranger ? Seuls les partisans de Cellou Dalein peuvent agir ainsi. Ils ignorent naïvement que cela ne les honore pas face aux citoyens des autres pays et en même temps, ils ternissent l’image de marque de la Guinée et de chaque Guinéen. Après ces actes irréfléchis de la part de ces gens-là, l’on n’a même honte d’être guinéen face aux autres citoyens. 
 
Drôles de guinéens, les partisans de Cellou Dalein DIALLO !
 
Evidemment Cellou Dalein, lui-même, n’a aucun respect pour l’actuel Président de la République de Guinée. Il l’appelle sèchement ’’Alpha CONDE’’ et tient des propos discourtois du genre ’’Pour quoi je ne travaillerai pas avec Alpha CONDE’’. Un bon citoyen digne de ce nom doit prononcer le nom du Président de la République de sa Patrie avec respect et courtoisie.
 
Et El Hadj Mamadou Cellou Dalein DIALLO n’est ni respectueux, ni courtois. Tel leader tel partisan, dit-on.
 
Nous avons vu John MCCAIN aux Usa quand il a perdu les présidentielles face à Barack Hussein OBAMA. Il a reconnu sa défaite devant ses partisans réunis en déclarant entre autres : «…Barack OBAMA est mon Président, il est aussi votre président, il est le Président des Etats-Unis D’Amérique… ». Voila comment un homme civilisé et moderne doit se comporter s’il a l’amour de sa Patrie.
 
 Cellou Dalein DIALLO dit sous tous les toits, partout où il passe, qu’il a été triché par des fraudes massives pendant des élections passées. Or ces fraudes, que nous jugeons d’ailleurs imaginaires, n’ont été constatées que seulement par Cellou Dalein et ses partisans. C’est eux seuls qui ont vu ces fraudes. Personne d’autre. Ni les observateurs nationaux, ni les observateurs internationaux n’ont vu ces fraudes qui  sont inexistantes. Ce ne sont que  mensonges et manipulations. De surcroît de la part d’un El Hadj ayant visité les Lieux Saints de l’Islam à la Mecque et à Médine !
 
Animés de l’esprit revanchard, Cellou Dalein DIALLO et ses partisans ne désarment pas. Ils veulent coûte que coûte mettre à l’eau nos acquis démocratiques, pour lesquels acquis démocratiques le Peuple Martyr de Guinée a consentis d’énormes sacrifices. Mais ils rêvent débout. Car ils trouveront sur leur chemin le peuple de Guinée tout entier.
 
La marche de la Guinée vers son destin radieux est irréversible.
 
 Du fichier électoral, Nous, nous disons qu’il est défaillant à tout point de vue, il faut le parfaire par un recensement ou par une révision, peu importe, et en profiter pour donner gratuitement les cartes d’identité et les cartes électorales sécurisées aux guinéens. Cellou Dalein DIALLO s’irrite et menace : « Si Alpha CONDE dit que le fichier n’est pas fiable c’est qu’il reconnaît qu’il est mal élu, alors qu’il démissionne pour reprendre encore les élections ». Ses partisans reprennent le ton en disant : « Si Alpha CONDE touche le fichier électoral, il partira ». Mamadou Mouctar DIALLO de Nfd va jusqu’à faire des déclarations incendiaires : « Il faudra agrandir les hôpitaux, les cimetières, les prisons car il y aura un second 28 septembre ». Quelle extrémisme? Quelle sauvagerie ? Quelle aberration ? Quelle obsession ?
 
Cela vaut-il le coup ?
 
Ces extrémistes se disent ’’gardiens de la constitution et des lois en Guinée’’.
 
Cellou Dalein DIALLO fait de l’amalgame en disant que Prof Alpha CONDE a été élu à partir du fichier électoral actuel. Mais le fichier est établi à partir de l’enregistrement des électeurs. Et ce sont ces électeurs qui votent. Si un électeur, jouissant de tous ses droits civiques, est empêché de voter lors d’un scrutin, pour quel que motif que soit, parce que son nom n’existe pas sur la liste des votants, le fichier doit être taxé de non fiable et l’on doit le parfaire. C’est cela la vérité. Toute autre considération n’est que manipulation politicienne pure et simple. Qu’il faut éviter ou combattre.
 
C’est ce que Cellou Dalein DIALLO et ses partisans doivent comprendre et coller la paix à ceux qui veulent se recenser au moment venu. Qu’ils se ressaisissent pendant qu’il est encore temps.
 
De la Commission Electorale Nationale Indépendante (Ceni), La discussion sur son sort  ne doit pas faire parti du cadre de dialogue entre le pouvoir et l’opposition. Elle vient d’élire librement son président en la personne du syndicaliste Louncény CAMARA.La dissolution ou la restructuration de la Ceni est anti-constitutionnelle, autrement dit c’est la violation flagrante de la loi portant création, attribution et fonctionnement de la Ceni.
 
Si, pour quelque motif que soit, le Président de la République Prof Alpha CONDE accepte de dissoudre ou de restructurer la Ceni, il aurait violé systématiquement la loi dans son Article 10 qui fixe à 25 le nombre des membres de la Ceni. Il ne doit pas toucher à la Ceni. Il doit, comme il a déjà dit, se conformer au code électoral en vigueur.  Seuls les démembrements de la Ceni (Cepi, Ceci, Cespi, Ceai) dont les membres doivent être renouvelés selon la loi électorale en vigueur. La Ceni ne doit plus permettre l’immixtion extérieure aussi bien dans son fonctionnent que dans sa structure, de la part de qui ce soit.
 
Toute loi votée par le Cnt de Hadja Raby Sérah DIALLO concernant la Ceni maintenant, n’est pas applicable avant la finalisation de la Transition. En cas de distorsion de ce principe pour quelque motif que soit et de la part de qui se soit, l’Aguisav – La Voix des Sans Voix, quant à elle, ne menacera pas de descendre dans la rue comme font les extrémistes de tout bord, mais elle se fera le devoir de saisir la Cour Suprême pour trancher. Que cela soit clair et net.
 
L’article 14de Loi portant création, attribution et fonctionnement de la Ceni stipule : « Le bureau de la Commission Electorale Nationale Indépendante est mis en place pour un mandat de cinq (5) ans ». L’article 18 de la même Loi indique : «La composition et la dénomination des démembrements seront fixées par le règlement intérieur de la Ceni selon la nature de l’élection. La Ceni met ses démembrements en place à temps, à l’occasion de chaque élection ou révision des listes électorales. Le mandat des démembrements prend fin dès la proclamation des résultats définitifs».
 
Donc le débat sur la Ceni est clos. Il faut aller vite vers les élections législatives pour gagner en temps.
 
Ceux qui se disent ’’gardiens des lois et de la constitution’’ ne diront pas le contraire.
 
Des conseillers communaux et communautaires destitués,Leur réinstallation relève d’un faux débat pur et simple. D’abord leur mandat était largement expiré. Au lieu de 4 ans comme prévu par la loi, ils ont fait 6 ans. Et ils n’étaient pas des bons gestionnaires. Cela est connu de nous tous. Moult d’entre eux devraient être poursuivis pour mauvaise gestion. Le Gouvernement ne l’a pas fait. Logiquement ce sont les conseillers destitués, eux-mêmes, qui devaient réagir de leur destitution et non un groupe de partis politiques. L’on ne peut pas être plus royaliste que le roi, dit-on. Les victimes n’ont rien dit et n’ont rien fait. Ce sont les partis politiques qui s’en plaignent à leur place.
 
De quoi se mêlent-ils, de quoi s’autosaisissent-ils, ces leaders politicards?
 
A la rigueur les électeurs et les administrés de ces conseillers déchus pouvaient réagir. L’on allait comprendre. Mais ces élus locaux étaient tellement impopulaires que les populations étaient ravies de leur chute. La quasi-totalité des conseillers sont du Pup de Feu Général Lansana CONTE. Nous nous souvenons encore,dans les années 2000, quand Général Lansana CONTE disait publiquement, lors des communales, à son Ministre de l’Intérieur qui organisait à l’époque les élections : « Je veux les cinq (5) communes de Conakry ». Et il a eu les communes de Conakry. Où ils étaient en ce moment, ces petits politiciens ? Cellou Dalein DIALLO était au Gouvernement.
 
Si un conseiller destitué sait qu’il est exempt de tout soupçon de détournements, qu’il transfère l’affaire devant les Tribunaux. Dans le cas échéant, ces leaders politicards n’ont qu’à se ressaisir et coller la paix aux gens dans cette affaire longtemps périmée.
 
Des sept (7) mois de pouvoir du Prof Alpha CONDE,le bilan est plus positif et plus qu’édifiant . Beaucoup de choses restent à faire, l’espoir est permis. Prof Alpha CONDE n’a pas de baguette magique, mais il est  entrain de mettre en place les bases réelles du décollage économiques de la Guinée. Moins de 6 mois de gouvernance, le Gouvernement de Mohamed Said FOFANA décroche avec la Société Rio Tinto sept cent millions (700.000.000) de Dollars US et quinze millions (15.000.000) Euros dans un contentieux avec la Société téléphonique Areeba.
 
Les opposants toujours de très mauvaise foi n’ont pas eu le courage de féliciter Prof Alpha CONDE de ces exploits. Les Cellou Dalein, Sidya TOURE et consorts se sont surtout intéressés à la destination de ces montants. Or, s’ils étaient de bonne foi, ils auraient d’abord félicité solennellement le Professeur et son Pm de l’exploit, puis faire des propositions concrètes et réalistes quant à la gestion judicieuse des montants recouvrés dans l’intérêt supérieur des Guinéens. Ces recouvrements étaient impensables quand, eux, les Sidya et Dalein étaient premiers ministres.
 
Il y a un vieil adage de chez nous qui nous enseigne « Louer les qualités de son adversaire n’entame à rien aux siennes ». Nos hommes politiques doivent rendre un vibrant hommage au Prof Alpha CONDE en dehors de toute démagogie. La Guinée a besoin des critiques objectives et constructives dans l’intérêt supérieur de la Nation. Halte aux critiques oiseuses et politiciennes. Nous n’en avons pas besoin.
 
Il n’y a plus de planche à billets, la monnaie se stabilise, l’unicité des caisses de l’Etat, les audits à tous les niveaux, l’envoi des intrants agricoles, l’assèchement des Détournements et Corruption à grande échelle dans les rouages de l’administration, la Guinée a payé toutes ses dettes vis-à-vis des organisations et institutions internationales, le blason de la Guinée est redoré sur la scène internationale, etc. Bref la Guinée is back.
 
La bonne gouvernance est en marche sous Prof Alpha CONDE ! 
 
En matière de respect des Droits de l’Homme le régime du Prof Alpha CONDE est irréprochable. Pas de prisonnier politique, ni de prisonnier d’opinion. La libre expression du citoyen est réelle. Pas de restriction en matière de presse écrite et audio visuelle. Un Comité provisoire de Réconciliation Nationale est mis en place, il est co-présidé par les deux grands chefs religieux du pays : Monseigneur Vincent KOULIBALY Archevêque de Conakry et El Hadj Mamoudou Salif CAMARA le premier Imam de la grand mosquée de Conakry. La mise en place prochaine d’une institution indépendante devant s’occuper des Droits de l’homme en Guinée est à saluer…
 
Le véritable Etat de Droits est en voie d’être bâti sous le Professeur !
 
De l’eau et de l’énergie électrique,Dès l’aube de l’Indépendance le Président Ahmed Sékou TOURE, voulant relever le défi du Développement, en grand patriote et en nationaliste chevronné, avait œuvré pour ravitailler la Guinée en eau et en énergie électrique, mais il a été saboté. C’était dans les années 1960, quand le Président Américain John KENEDY avait donné son accord sur la construction d’un barrage hydroélectrique sur le Konkouré. Ce barrage géant de Konkouré devrait permettre, à coût sûr, le décollage économique de la Guinée. Le premier président ivoirien Félix Houphouët BOIGNY et les Français d’un certain Charles De GAULE ont poussé le Sénat Américain à recaler le projet. Les échos nous sont parvenus. Pur sabotage.
 
La Guinée isback.Prof Alpha CONDE donnera le courant et l’eau à la Guinée. C’est un problème de temps et non un problème de baguette magique. C’est ce que l’opposition guinéenne doit reconnaître, bien sûr  si elle est de bonne foi.
 
Que Dieu Le Tout Puissant Allah sauve la Guinée et protège le Président de la République Professeur Alpha CONDE et guide ses pas. Amina !
 
Egalité – Fraternité – Patriotisme                                                                                       
 
 
Faranah, le 15 Août   2011
 
Docteur Fran Morri T. SAMMOURAH
Président de l’Aguisav – La Voix des Sans Voix
Contact: (+224) 64 339 780



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Juillet 2018 - 05:52 Réflexion sur le système sanitaire du Tchad