Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Le Fonds kowétien accompagne la finance inclusive au Togo


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 25 Novembre 2016 modifié le 25 Novembre 2016 - 10:12


Le Fonds kowétien accompagne la finance inclusive au Togo
Lomé, le 24 novembre 2016-Le Fonds koweitien pour le développement économique Arabe (FKDA) a accordé ce jeudi au Togo un appui financier de 8 milliards FCFA dans le but de soutenir la finance inclusive au Togo.

Cet appui financier a été matérialisé à travers la signature d’une convention de financement entre le Fonds koweitien pour le développement économique Arabe (FKDA) et le gouvernement togolais représenté par le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi.

La signature de la convention a eu lieu à Malabo en Guinée-Equatoriale. Cette somme est destinée au Fonds national de la finance inclusive (FNFI). Elle permettra à l’Etat togolais de renforcer sa politique de finance inclusive et de poursuivre ses actions de développement à l’endroit des populations défavorisées. A travers son appui financier, le Fonds koweitien pour le développement économique Arabe reconnaît la réussite des actions du FNFI et accompagne du coup les efforts du gouvernement en la matière.

En effet, l’Etat togolais a placé la finance inclusive parmi ses actions prioritaires de développement. Le gouvernement sous l’impulsion du chef de l’Etat a ainsi décidé d’insuffler une inclusion forte à la dynamique de développement en apportant une réponse plus complète, plus globale et institutionnelle à la problématique de l’exclusion financière. Le président de la République a donc lancé en 2014 le Fonds national de la finance inclusive destiné à lutter contre la pauvreté en rendant accessible le service financier aux populations démunies. Le FNFI a reçu le soutien de plusieurs partenaires tels que la BAD, la BOAD ou encore l’UE.

A ce jour, près de 60% de la population togolaise a accès aux services financiers. Près de deux ans après son lancement, le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) se révèle être un succès. Près de 700000 personnes en sont déjà bénéficiaires. L’Accès des pauvres aux services financiers (APSEF), l’Accès des agriculteurs aux services financiers (AGRISEF) et l’Accès des jeunes aux services financiers (AJSEF) ont permis à tous les bénéficiaires de disposer de leurs activités dans l’agriculture, l’artisanat et les petits commerces. Ce fonds qui relève d’une forte volonté politique affichée par le gouvernement togolais va permettre au Togo de faire un bond qualitatif dans le processus d’un développement plus inclusif et durable.