Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Le Président nigérien Jonathan, un opportuniste qui sollicite l'aide du Maroc


Alwihda Info | Par Farid Mnebhi - 10 Mars 2015


Le Président nigérien Jonathan, un opportuniste qui sollicite l'aide du Maroc
Le Président nigérian, Jonathan Goodluck, sentant le vent tourner en sa défaveur pour la prochaine présidentielle a cru bon que le Roi du Maroc interviendrait en sa faveur auprès de la population musulmane du Nigéria.

Il est vrai que les musulmans de ce vaste pays d'Afrique représentent 50% de l'électorat, ce qui n'est pas négligeable, et qui ne semblent pas du tout prêts à voter pour lui.

Des musulmans nigérians qui ont été marginalisés durant sa présidence et dont la région du Nord, musulmane, n'a bénéficié de subsides de l'Etat pour son développement.

Une situation dramatique qui a fait les beaux jours des terroristes de Boko Haram, qui de quelques individus sont, aujourd'hui des milliers.

Des terroristes, une petite bande brigands au départ, qui sèment la mort et la désolation au Nigéria et dans les pays limitrophes et qui viennent de faire acte d'allégeance à DAESH, un groupe terroriste très actif au Moyen-Orient, en Europe, en Amérique et en Afrique, particulièrement au Maghreb.

Par ailleurs, ce Président calculateur ose demander une aide du Maroc alors qu'il se permet d'insulter le peuple marocain en soutenant la thèse algérienne sur le dossier du Sahara marocain et de souiller les causes arabo-islamiques.

Jonathan Goodluck ne mérite aucune considération de la part du peuple nigérian et du peuple marocain.
Le Nigéria est connu par le peuple marocain comme étant un ardent défenseur des terroristes polisariens qui entretiennent, d'ailleurs, des liens avec Boko Haram puisque certains de ses commandants ont visité les camps des séquestrés sahraouis à Tindouf.

De plus, sur instructions de ce Président nigérian, le fantoche ambassadeur de la pseudo RASD a réussi à devenir le doyen du corps diplomatique et ce, malgré les protestations de nombreuses Chancelleries présentes à Abuja.

Enfin, le Président nigérian, dénué de toute culture politique et diplomatique, ne pouvait savoir que le Royaume du Maroc ne s'est jamais immiscé dans les affaires intérieures d'un Etat, à fortiori lorsque qu'il est à l'approche d'échéances importantes.

C'est pourquoi, le Chargé d'Affaires du Nigéria a été convoqué, le 07 mars 2015, au siège du Ministère marocain des Affaires Etrangères pour se voir notifier officiellement la décision de Sa Majesté le Roi Mohammed de refuser tout entretien avec ce Président.

Un Président qui ne mérite aucune considération ou aide du Maroc.