Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Le Roi du Maroc réaffirme à Toulouse le rejet de son pays du terrorisme et de l’intolérance sous toutes ses formes


Alwihda Info | Par Farid Mnebhi - 7 Avril 2012 modifié le 7 Avril 2012 - 16:14


Le Roi du Maroc réaffirme à Toulouse le rejet de son pays

du terrorisme et de l’intolérance sous toutes ses formes



Après avoir interpellé, en sa qualité de Président du Comité Al Qods, la communauté internationale sur la grave situation qui prévaut dans la ville sainte d’Al Qods, le Souverain marocain vient une nouvelle fois d’apporter la preuve irréfragable que le Maroc, dans toutes ses composantes, condamne le terrorisme et l’intolérance sous toutes ses formes.



En effet, le Roi du Maroc a dépêché le 1er avril 2012, une délégation de haut rang à Toulouse pour présenter ses royales condoléances aux familles toucher par la tragédie de l’école israélite Ozar Hatorah.



Cette délégation, composée de Messieurs, Mostapha Sahel, Conseiller du Roi et Serge Berdugo, Secrétaire Général du Conseil des Communautés Juives du Maroc étaient accompagnés du Consul Général du Maroc à Toulouse, Monsieur Abdellah Bidoud.



Par ce geste, le souverain marocain a tenu à exprimer ses condoléances les plus attristées et sa profonde compassion après cet acte criminel inqualifiable ainsi que sa vive émotion, sa profonde affliction et sa condamnation la plus ferme de cet ignoble acte.



Le Roi du Maroc a également souhaité rendre un hommage particulier à la famille Monsonego, qui a des attaches au Maroc, le grand-oncle de Myriam en étant le grand rabbin.



A signaler qu’étaient présent à cette cérémonie, qui s’est déroulée à l’intérieur de la Synagogue de l’école, plusieurs centaines de personnes, dont de nombreux représentants de la communauté musulmane ainsi que l'Archevêque de Toulouse, Monseigneur Robert Le Gall, Monsieur Arié Bensemhoun, Président de la Communauté Juive Toulousaine et Représentant local du Consistoire Israélite.



Tous ont affirmé que la haine a tué des français d’origine diverses et de religions différentes et dénoncé une monstruosité qui dévoie la parole du prophète, une "sorte d'islamofascime des banlieues" qui pour être ultra minoritaire, n'en est "pas moins déterminé à semer la haine et le chaos.



C’est pourquoi, les représentants des trois religions du livre, présents à cette cérémonie, ont été invités à combattre tous ensemble l'islamisme radical.



A cet effet, je rappellerai que les religions condamnent le terrorisme car il cible les gens innocents. Son objectif ultime est de semer la terreur dans la société en assassinant des êtres humains afin d'atteindre par la violence leurs buts idéologiques religieux.



Pour atteindre ce but, les terroristes islamistes ont tout simplement dévoyé la religion parce qu'il n'y a aucune place pour le terrorisme dans une religion divine. Dans le Coran, Dieu commande aux gens d'apporter la paix, la sécurité et la fraternité dans le monde.



L'essence fondamentale des valeurs morales islamiques, comme pour les religions hébraïque et Chrétienne, est basée sur des vertus telles que l'amour, la compassion, la tolérance, le pardon et la justice. Dans le Coran, Dieu commande de traiter tous les humains avec bonté et justice. Les musulmans sont chargés de montrer des valeurs morales saines aux membres des autres religions en travaillant pour leur bien.



Enfin, le Maroc, et à sa tête la Monarchie, a toujours respecter et protéger les Juifs. Le Maroc et son Roi n’oublie jamais ses enfants où qu’ils se trouvent et condamnent avec fermeté toute forme d’intolérance et violence.



Le Maroc est l'un des pays arabes les plus tolérants envers les israélites. Les émigrés israélites marocains, même s'ils sont devenus citoyens israéliens, peuvent venir librement en visite au Maroc, et les Juifs marocains occupent des positions importantes tant dans le monde des affaires, l’administration publique, qu'au gouvernement.