Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Le Tchad veut renforcer les droits des personnes handicapées


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 3 Novembre 2018 modifié le 3 Novembre 2018 - 11:00



Crédits photo : DR
Crédits photo : DR
Les députés ont adopté le mercredi 30 octobre 2018 le projet de loi portant ratification de la convention des Nations-Unies relative aux droits des personnes handicapées. Dans une sortie médiatique ce jeudi 1er novembre 2018 à N’Djamena, le président du Réseau national des personnes handicapées du Tchad, M. Galmaï Moussa Abdramane s’est réjoui de l’adoption par l’Assemblée nationale du projet de loi portant ratification de la convention.

Il a demandé au Président de la République de promulguer dans un bref délai, ladite convention pour permettre aux personnes handicapées de s’épanouir.

La convention a pour objet de promouvoir, protéger et assurer la pleine et égale jouissance de tous les droits de l’homme et de toutes les libertés fondamentales par les personnes handicapées et de promouvoir le respect de leur dignité intrinsèque. 

Plusieurs principes sont garantis par la convention, notamment le respect de la dignité intrinsèque, de l’autonomie individuelle, y compris la liberté de faire ses propres choix, et de l’indépendance des personnes ; la non-discrimination ; la participation et l’intégration pleines et effectives à la société ; le respect de la différence et l’acceptation des personnes handicapées comme faisant partie de la diversité humaine et de l’humanité ; l’égalité des chances ; l’accessibilité ; l’égalité entre les hommes et les femmes ; le respect du développement des capacités de l’enfant handicapé et le respect du droit des enfants handicapés à préserver leur identité.

Dès la promulgation de la loi de ratification, le Tchad s'engage entre autres à promouvoir le plein exercice de tous les droits de l’homme et de toutes les libertés fondamentales de toutes les personnes handicapées sans discrimination d’aucune sorte fondée sur le handicap.

Le gouvernement devra adopter toutes mesures appropriées d’ordre législatif, administratif ou autre pour mettre en œuvre les droits reconnus dans la présente convention, et pour modifier, abroger ou abolir les lois, règlements, coutumes et pratiques qui sont source de discrimination envers les personnes handicapées.

Il prendra également toutes mesures appropriées pour éliminer la discrimination fondée sur le handicap pratiquée par toute personne, organisation ou entreprise privée.

Par ailleurs, les personnes handicapées bénéficieront des informations accessibles concernant les aides à la mobilité, les appareils et accessoires et les technologies d’assistance, y compris les nouvelles technologies, ainsi que les autres formes d’assistance, services d’accompagnement et équipements.