Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Le Togo à la recherche de financements pour une industrie performante


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 23 Novembre 2016 modifié le 23 Novembre 2016 - 23:18


Le Togo à la recherche de financements pour une industrie performante
Lomé, le 23 novembre 2016-Dans le cadre de la Journée internationale de l’industrialisation de l’Afrique, la ministre de l’Industrie et de la Promotion du secteur privé, Bernadette Legzim-Balouki, a adressé un message à l’endroit de plusieurs acteurs du monde économique et social.

C’est devant un parterre de personnalités composé de membres du gouvernement, de diplomates, de Directeurs Centraux et Chefs de Services ainsi que d’opérateurs économiques que la ministre Bernadette Legzim-Balouki a délivré son message à l’occasion de la Journée internationale de l’industrialisation de l’Afrique. Pour cette année, la célébration de cette journée coïncide avec le 50ème anniversaire de la création de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI).

La Journée est placée sous le thème « Financement de la troisième décennie du Développement Industriel pour l’Afrique (IDDA) : Défis et Stratégies gagnantes ». Pour la ministre de l’Industrie et de la Promotion du secteur privé, la Journée « traduit une préoccupation majeure du système des Nations Unies ; celle de faire de l’industrie, le moteur du développement des pays africains. Pour ce faire, une nouvelle décennie vient d’être dédiée à la recherche de financement à ce secteur ».

La ministre Bernadette Legzim-Balouki a rappelé les constats du sommet industriel de la CEDEAO, tenu à Accra le 21 juillet 2016, qui a déploré le paradoxe  que continue de vivre toute l’Afrique, à savoir, un continent de toutes les richesses minières et agricoles, mais dont la participation aux échanges mondiaux des produits manufacturés, ne représente qu’à peine 1,9%. Pour corriger le manque de financement de l’industrialisation qui prévaut en Afrique, le Togo a renforcé ses fonds spéciaux de garantie.

Sous l’impulsion du chef de l’Etat, le gouvernement  ainsi créé l’Agence Nationale de Promotion et de Garantie des Financements (ANPGF) destinée spécialement à la promotion des PME/PMI par les jeunes et pour les jeunes. Toutefois, reconnaît la ministre du commerce, les efforts doivent être poursuivis. « C’est pourquoi nous nous inscrivons dans la logique du système des Nations Unies de dédier les dix prochaines années à la recherche de financement à l’industrie ».