Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Le Togo va mobiliser avant la fin de cette année, 397 M€ sur le marché financier international


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 22 Juillet 2019 modifié le 22 Juillet 2019 - 11:03


Marché financier international. © DR
Marché financier international. © DR
Lomé - Dans un récent entretien publié par le Financial Times, le Président Faure Gnassingbé avait fait part de l’intention de son pays de se tourner vers l'international pour lever des capitaux. « Ce n'est pas une décision que vous prenez à la légère », avait-il fait remarquer.

Le Togo a finalement opté en faveur de placements privés auprès d'investisseurs internationaux. C’est dans cette perspective que le Ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya s’est rendu mardi dernier à Londres afin de présenter le projet de levée de fonds aux banquiers et assureurs.

Occasion également pour lui de faire un exposé sur la situation économique globale du Togo et de présenter les projets contenus dans le Plan national de développement (PND). Un plan dont la majorité du financement (65%) sera assuré par le secteur privé national et étranger.

Le Togo est conseillé par la banque d'affaires Lazard dans le processus devant aboutir à la levée de 397 millions d'euros, sous forme de placements privés auprès d'investisseurs privés. Le pays a reçu le quitus du Fonds monétaire international (FMI) et obtenu une garantie de la Banque mondiale et d’Africa Trade Insurance.

Cette levée de fonds se situe dans le cadre du reprofilage de la dette publique. Le Togo entend saisir les opportunités qu'offre le marché international pour bénéficier de conditions plus avantageuses (maturité plus longue et taux d’intérêt plus faible) pour rembourser par anticipation une partie de la dette intérieure à des taux d’intérêt plus élevés sur des maturités plus courtes.

Ce dispositif doit permettre au Trésor d'alléger le service de la dette publique et de dégager des espaces budgétaires et de trésorerie pour financer, notamment, les besoins sociaux tout en évitant le risque de refinancement. L’opération sera bouclée avant la fin de l'année, nous indique-t-on.