Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Le souffle de l'harmattan, l'évènement qui mettra en visibilité la littérature tchadienne


Alwihda Info | Par - 20 Octobre 2017 modifié le 20 Octobre 2017 - 21:05


La date du 12 au 16 décembre 2017 a été fixée pour la tenue à N'Djamena de la 4ème édition du festival littéraire ‘’Le souffle de l’Harmattan’’.


Le secrétaire exécutif de l’Association des Écrivains et Auteurs Tchadiens d’Expression Française (ASEAT), MBERNODJI SOSTHENE a animé, ce vendredi 20 octobre 2017, au Musée National de N’Djamena, une conférence de presse. Alwihda Info
Le secrétaire exécutif de l’Association des Écrivains et Auteurs Tchadiens d’Expression Française (ASEAT), MBERNODJI SOSTHENE a animé, ce vendredi 20 octobre 2017, au Musée National de N’Djamena, une conférence de presse. Alwihda Info
Le secrétaire exécutif de l’Association des Écrivains et Auteurs Tchadiens d’Expression Française (ASEAT), MBERNODJI SOSTHENE a animé, ce vendredi 20 octobre 2017, au Musée National de N’Djamena, une conférence de presse pour annoncer la reconnaissance juridique de leur association (ASEAT) par les autorités compétentes. Celle-ci est intervenue le 12 octobre 2017.

La date du 12 au 16 décembre 2017 a été fixée pour la tenue à N'Djamena de la 4ème édition du festival littéraire ‘’Le souffle de l’Harmattan’’.

L’Association des Écrivains et des Auteurs Tchadiens d’expression française (ASEAT) vise à défendre les intérêts de ses membres, de promouvoir la littérature et les ouvrages.

Par ailleurs, elle a pour principaux objectifs entre autres de contribuer à la paix, à l’unité et à la consolidation de la nation tchadienne par l’écriture, de constituer un lobbying pour l’inscription des œuvres des écrivains et auteurs tchadiens au programme scolaire et de sensibiliser pour le respect des droits d’auteur.

Le secrétaire exécutif l’Association des Écrivains et Auteurs Tchadiens d’Expression Française (ASEAT), MBERNODJI SOSTHENE a souligné qu’après le franc succès capitalisé par les trois premières éditions (2014, 2015 et 2016), le festival ‘’Le souffle de l’harmattan’’, l’un des rares événements littéraires au Tchad, s’ouvre vers l’international en 2017, car dit-il, on ne saurait vivre en autarcie dans ce monde en pleine mutation où les échanges culturels sont un impératif.

En outre, il informe que des écrivains du Mali, du Burkina, du Cameroun, du Gabon et de la RDC sont attendus en décembre pour vivre avec eux ces moments intenses et inoubliables de leur histoire artistique.

"Le souffle de l’harmattan est sans nul doute une grande occasion de mettre en visibilité la littérature tchadienne dont le corpus est immense. Compte tenu de son envergure et de son importance dans l’espace culturel tchadien, il est important de multiplier les activités, et de donner une vision plus forte au projet que nous portons, en lui permettant de dominer son territoire, de s’imposer au Tchad et dans la sous-région", selon le secrétaire exécutif de l'association.

"Ce festival est non seulement un cadre de retrouvailles des écrivains et auteurs d’ici et d’ailleurs en vue de partager leur passion de l’écriture, mais promeut l’universalité de nos belles singularités", précise MBERNODJI SOSTHENE.

‘’Le souffle de l’harmattan’’ vise aussi à déceler les talents cachés, valoriser les vertus liées à l’écriture, puis susciter le goût de la lecture au public. Il ambitionne de brasser les jeunes et moins jeunes sous le voile de la littérature qui rassemble.

Le festival de 2017 est structuré autour de quelques axes stratégiques à savoir les conférences-débats, des présentations de livres, des ateliers d’écriture et des séances de lectures et d’écoutes poétiques.
Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 66304389 E-mail : djimetwiche@gmail.com En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 07:17 Tchad : décrets de nominations