Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Ministre économie : "C’est le temps du numérique. Le Tchad ne peut pas être du reste"


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 2 Octobre 2019 modifié le 2 Octobre 2019 - 15:04



L'Assemblée nationale au Tchad. © DR
L'Assemblée nationale au Tchad. © DR
Les députés ont adopté lundi à l'Assemblée nationale, deux projets de loi autorisant le président de la République à ratifier l’accord de prêt préférentiel et l’accord de coopération économique et technique entre le Tchad et la Chine. La modernisation des infrastructures des TIC est également prévue.

Les accords prévoient la construction d'un centre national de données, la réalisation d'un réseau à fibre optique et la modernisation du groupe Sotel Tchad.

Des opportunités pour les diplômés sans emploi

Le ministre de l’Economie et de la Planification du développement, Issa Doubragne, a indiqué aux députés que "le travail qui est entrain d'être fait en ce moment pour augmenter l'efficacité des projets et la qualité des dépenses, va s'ouvrir aussi aux propositions et aux suggestions d'amélioration des députés et des acteurs au niveau local pour permettre que les projets atteignent les objectifs pour lesquels ils ont été conçus, que le taux de faiblesse soit moindre par rapport à ce que nous."

​Il a également évoqué la réforme de l'appareil statistique qui vise à réformer les données. D'après lui, "c’est le temps du numérique. Le Tchad ne peut pas être du reste. Tout est géré sur la base des TIC."

"Aujourd’hui, si l’économique numérique dans les pays développés peut faire disparaître de l’emploi, il est tout à fait contraire dans notre pays qui est jeune et les jeunes diplômés sans emploi disposent de toutes les opportunités", a-t-il ajouté.

Ouvrir le capital de la Sotel Tchad

Le ministre des Postes et des NTIC, Dr. Idriss Saleh Bachar, a précisé "ce projet va notre permettre d’avoir notre apesanteur de réseau de données et de créer de l’emploi". Il permettra de "faciliter pour faire des points de sorties et permettre aux institutions de se connecter".

S'agissant de la restructuration de la Sotel, le ministre a souligné que le travail se poursuit, bien qu'il soit à la phase finale. Il a également estimé qu'une ouverture de capital doit être envisagée à l'avenir car "si depuis lors cette structure n'a pas donné de résultats, n'a pas versé de dividendes à l'Etat (...) on doit revoir notre méthodologie d'investissement et notre méthodologie de gouvernance de cette structure".



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)