Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Mission du Millenium Challenge Corporation dans le cadre de la formulation du Programme Threshold


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 26 Janvier 2017 modifié le 26 Janvier 2017 - 22:57


Mission du Millenium Challenge Corporation dans le cadre de la formulation du Programme Threshold
Lomé, le 25 janvier 2017 – L’équipe américaine chargée de la formulation du programme Threshold du Millennium Challenge Corporation (MCC) a séjourné à Lomé  du 15 au 27 janvier 2017.

Cette mission, 5ème du genre, fait suite à la validation des contraintes majeures par le Comité de Haut niveau en charge du secteur privé qui, après avoir félicité la partie togolaise pour avoir conduit avec succès la plus complexe et première phase, a marqué son accord en vue de poursuivre le processus avec notre pays.

Au cours de son séjour, la délégation américaine, la plus importante depuis le début du processus (soit environ une quinzaine de personnes), a conféré avec une cinquantaine d’acteurs issus du secteur public, du secteur privé, de la société civile ainsi que des partenaires techniques et financiers. Un atelier technique (Focus group) de deux (02) jours a été également organisé sur la problématique des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) les 23 et 24 janvier 2017.

Conduite par Mme Grace Morgan, Directrice du programme Threshold pour le Togo, la présente mission a permis d’identifier les causes profondes des contraintes majeures issues de l’étude diagnostique sur les obstacles à la croissance économique et à l’investissement privé au Togo .

Cette étude diagnostique, fruit des  travaux des experts américains et togolais, placés sous la coordination conjointe de la cellule MCA-Togo et de l’équipe pays du MCC, a abouti à l’identification  des contraintes majeures ci-après : les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), l’agriculture et les impôts en particulier  sur les questions relatives à la politique fiscale au Togo

En conférence de presse au terme de leur mission, Mme Grace Morgan a salué, au nom de la délégation américaine, les efforts consentis par les autorités togolaises en vue de la rééligibilité du Togo au Programme Threshold.  Elle a surtout salué la qualité des échanges avec les acteurs dont les résultats dans les prochaines  semaines devront permettre de valider  les causes profondes des contraintes majeures et procéder à l’élaboration du programme. 

Pour elle, « Toute personne qui travaille avec le Togo constate que les personnes et les organisations au Togo sont dynamiques, ont l’amour du travail bien fait et le désir d’améliorer les choses. Ce sont des éléments essentiels à l'amélioration. Ces éléments démontrent que la croissance est liée à la capacité à mobiliser le potentiel de tous les citoyens togolais (en milieux urbains et ruraux) et à optimiser les ressources et les atouts de ce beau pays afin qu'il puisse prospérer et que la qualité de vie de tous les citoyens togolais soit ainsi améliorée.

La chef de la délégation américaine nourrit de grands espoirs  quant à la capacité du Togo à faire une bonne performance avec le Programme Threshold. « Nous avons vu le Togo mener sa propre croissance et son développement en prenant des décisions difficiles mais importantes pour le bien-être du pays. Cela envoie un signal fort sur la capacité et la volonté du Togo à prendre les décisions difficiles nécessaires pour améliorer le Togo; et cela nous donne l'espoir d’avoir un fort Programme Threshold ici au Togo. » a-t ’-elle indiqué.

Le Togo, il faut le rappeler,  a techniquement  validé tous les critères requis pour l’éligibilité au Compact. Le pays a  en effet satisfait à douze (12) indicateurs au tableau de bord 2016 du MCC avec la validation pour la première fois de l’indicateur « Maîtrise de la Corruption», ce qui démontre un engagement des autorités et une amélioration continue des indicateurs.  Le tableau de bord du MCC utilise des données publiques et indépendantes relatives aux  principes de gouvernance qui sont essentiels à la croissance économique, et ces données prennent en compte l'engagement relatif du pays à gouverner avec justice, à promouvoir la liberté économique et à investir dans sa population. Le Gouvernement du Togo a opéré des réformes dans plusieurs secteurs pour améliorer ses performances au tableau de bord de l’agence MCC.

Selon le communiqué du Conseil d’administration « le Togo a été rééligible pour poursuivre la formulation du programme threshold. Le Togo continue d’améliorer sa carte des scores, passant plus de la moitié des indicateurs requis (10) pour atteindre douze (12 indicateurs sur le total des 20 indicateurs cette année. Il continue de respecter les droits démocratiques et a passé pour la première fois l’indicateur corruption » fin de citation.