Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

Nasser Zefzafi n'a pas aberré… Mais !


Alwihda Info | Par Islam al-Maghribi - 27 Mai 2017 modifié le 27 Mai 2017 - 19:06

Vendredi après-midi, Nasser Zefzafi "le leader de la fronde du Rif" a interrompu le prêche de l'imam et l'a sévèrement critiqué et critiqué son prêche. Quelques heures après, le procureur du roi a ordonné son arrestation… L'avis de Kamal Znidar, l'auteur du livre "Islam : meilleure religion au monde" :


Nasser Zefzafi, leader du mouvement de contestation né après la mort du vendeur de poisson broyé par une benne à ordures à Al-Hoceima en 2016. CRÉDITS : FACEBOOK
Nasser Zefzafi, leader du mouvement de contestation né après la mort du vendeur de poisson broyé par une benne à ordures à Al-Hoceima en 2016. CRÉDITS : FACEBOOK
Pour moi, Nasser Zefzafi n'a pas aberré. Mais sa réaction aurait pu être meilleure. Quant à celui qui a aberré et a causé tous ces troubles, il n'est que l'imam de la mosquée Mohammed V à Al Hoceïma.

Cet imam a été inintelligent dans le choix du sujet de son prêche. Il a provoqué des fidèles par son discours et les a poussé à quitter les lieux de la mosquée.

Apparemment il ignore tout sur le Rif. Il ne sait pas que les rifains sont tout sauf des soufis et qu'historiquement, ils étaient toujours opposés à ce soufisme qui prêche la lâcheté. Ceci on l'a vu à l'époque de la colonisation… et on l'a revu hier.

Nasser Zefzafi, quant à lui, il aurait dû faire pareil. Il aurait dû quitter les lieux de la mosquée... en silence.

Tous ceux qui sympathisent avec son mouvement vont faire pareil... Ils vont l'imiter et il ne restera que l'imam et le personnel chargé de la gestion de ce lieu saint.

Ça serait une réaction très forte, une réponse infernale adressée au ministère des Habous et des Affaires islamiques. Personne n'osera le poursuivre après. Agir de la sorte est tout sauf une violation de la loi.

Aussi, personne n'osera le blâmer et critiquer son acte… vu que celui qui mérite d'être blâmé n'est que cet imam qui exploite la religion pour endormir les masses populaires et s'attaquer à un mouvement contestataire qui fait trembler une bonne partie de la classe dirigeante.