Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Ouvrage : Kaar Kaas Sonn sort "le prix des agneaux", son troisième roman


Alwihda Info | Par - 27 Novembre 2012 modifié le 27 Novembre 2012 - 22:49


"Le prix des agneaux", un ouvrage de Flavien Kaarkaassonn, publié aux éditions La sève. En 2011, il a reçu le prix du meilleur roman tchadien.
"Le prix des agneaux", un ouvrage de Flavien Kaarkaassonn, publié aux éditions La sève. En 2011, il a reçu le prix du meilleur roman tchadien.
Dans ce troisième roman –qui respecte son écriture orale– Kaar Kaas Sonn se livre à une réflexion sur le déclin de certaines valeurs africaines, en narrant l’histoire invraisemblable d’adoption d’enfants par un couple franco-tchadien. En contrepoint historique, l’auteur rappelle le legs de l’administration coloniale adoptée et tropicalisée, qui épouse les réalités locales. Mais ce roman puissant, malgré son caractère complexe, n'est pas monotone. Il est soutenu par des personnages magnifiquement incarnés et par une écriture fluide, extrêmement calquée sur l’oralité. L'action se passe entre la ville de Cahors (Lot) où réside le couple adoptant et N’djaména, la capitale du Tchad. Le monde de l’adoption est parfois sournois et impitoyable, et les parents adoptants sont incités à délier les cordons de leur bourse pour acheter les enfants sur place, ce qui donne son titre au livre. Entre les exigences des administrations française et tchadienne, la rigidité des uns et la corruption des autres, les bakchichs qu’il faut verser aux agents administratifs, cette adoption, qui postule un petit paradis pour la famille, sera-t-elle menée à bien ?

Ce roman a valu à son auteur le « Goncourt » tchadien : le prix du meilleur roman 2011, lors d’une faste cérémonie présidée par le ministre de la culture.

Editions La Sève, 48 quai Albert Goupil, 53000 Laval. Le livre de 148 pages se vend à 10 euros ou 12 euros par commande, chèque à libeller à l’Association Tchadanthropus à l’adresse indiquée ci-haut.