Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

PRESSE/Les manquements de la surveillance, point commun des manipulations


Alwihda Info | Par Sadam Ahmat - 30 Janvier 2009 modifié le 30 Janvier 2009 - 07:37

Zurich (AWP) - Les "manquements de la surveillance" sont un point commun entre les manipulations de cours et les escroqueries ainsi que la corruption. C'est ce que pense Mark Pieth, spécialiste de la criminalité économique et professeur à l'Université de Bâle, cité dans le quotidien "Le Temps" (éd. du vendredi 30 janvier 2009).


Zurich (AWP) - Les "manquements de la surveillance" sont un point commun entre les manipulations de cours et les escroqueries ainsi que la corruption. C'est ce que pense Mark Pieth, spécialiste de la criminalité économique et professeur à l'Université de Bâle, cité dans le quotidien "Le Temps" (éd. du vendredi 30 janvier 2009).

Concernant les banques suisses, le professeur indique qu'il est devenu trop dangereux d'avoir des clients américains. Par conséquent, ces clients sont remplacés par d'autres, notamment ceux du Moyen-Orient. La clientèle russe a aussi remplacé les Américains, mais jusqu'à un certain point seulement, relève M. Pieth.

Se référant au fait que le fisc américain s'acharne sur UBS, M. Pieth estime que les Américains "attaquent une banque facile à frapper vu les difficultés qu'elle rencontre par ailleurs"; à travers elle, la place suisse est concernée, relève le professeur. Les Américains suivent un principe, soit celui de "cueillir les fruits les plus bas", selon M. Pieth.

M. Pieth estime que les moments de crise correspondent à une recrudescence des fraudes, fiscales ou autres. Cette situation conduit à ce que des entreprises ne pouvant plus obtenir de contrats vont "essayer la corruption pour y parvenir", alors que d'autres se disent que c'est le bon moment de revoir leurs règles et de penser à long terme.

ds

AFP

sadam