Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Premiers résultats encourageants pour le Plan Sectoriel pour l’Education


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 9 Novembre 2016 modifié le 9 Novembre 2016 - 09:27


Premiers résultats encourageants pour le Plan Sectoriel pour l’Education
Lomé, le 8 novembre 2016-Le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Prof Komi Tchakpélé, a reconnu ce mardi que les premiers résultats du Plan Sectoriel pour l’Education (PSE 2014-2015) étaient satisfaisants.

Le Plan Sectoriel de l’Education a été réalisé grâce aux efforts conjugués d’une équipe provenant des ministères en charge du secteur de l’éducation avec l’appui des représentants du Ministère de l’Economie et des Finances, du Ministère de la Coopération et de la Planification du Développement, de la coopération française, de la Banque Mondiale, de Plan Togo, de Aide et Action Internationale, et de consultants financés par la coopération française, la Banque Mondiale et l’UNICEF.

Les premiers résultats du PSE indiquent que le taux net de scolarisation au Togo est passé de 86% (2010-2011) à 95,5% entre  2015-2016. Les résultats notent aussi que durant cette période, les redoublements ont baissé. Ils sont passés de 21 à 9,5% et témoignent des réformes salutaires qui sont opérés dans le système éducatif par les autorités.

Le Plan sectoriel de l’éducation qui prend en compte les défis du moment dans le système éducatif pour atteindre les objectifs de la scolarisation primaire universelle n’a pas pour le moment trouvé solutions à tous les problèmes. Le ministre a ainsi relevé des maux qui doivent être corrigés afin que le système s’améliore. Entre autres, le Prof Komi Tchakpélé a souligné l’insuffisance de l’offre de formation et la faiblesse chronique des capacités d’accueil.

Pour parvenir à de résultats meilleurs, le gouvernement compte renforcer les actions du PSE et atteindre le volet éducation des Objectifs de développement durable. Pour rappel le Plan Sectoriel de l’Education a été élaboré par les autorités après un diagnostic du fonctionnement du système éducatif. L’objectif du gouvernement est de mettre en place, avec l’appui des partenaires techniques et financiers, un système éducatif réactif qui prend en compte et anticipe les besoins de l’économie nationale.