Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Septième assemblée zone Afrique de l’Idc à Abidjan : Les dockers ivoiriens plaident pour un profil de carrière


Alwihda Info | Par Narcisse Yao - 22 Février 2018 modifié le 22 Février 2018 - 21:21


Les dockers de Côte d’Ivoire plaident pour un profil de carrière, qui passe par l’adoption d’un nouveau décret plus avantageux que celui pris le 4 août 1999, définissant leur statut général. C’est par la voix du secrétaire général de la centrale syndicale « Humanisme », Soro Mamadou que ce plaidoyer a été fait. C’était à l’ouverture des travaux de la septième assemblée zone Afrique du Conseil international des dockers (Idc), le 21 février à Abidjan-Plateau.

Soro Mamadou a également émis le vœu des dockers ivoiriens, afin que le pays abrite le siège Africain de l’Idc. Il a ainsi, au nom de ceux-ci sollicité le ministre des Transports, en vue de son implication active, pour que la Côte d’Ivoire obtienne ce siège.

Selon le premier secrétaire général adjoint du Collectif national des dockers et dockers (Cndd) de Côte d’Ivoire, par ailleurs président du comité d’organisation, Konan Bruno, « le décret 99-510 du 4 août 1999, portant statut particulier des dockers et dockers transits des ports de Côte d’Ivoire, nous maintient dans le statut de journalier depuis la date d’embauche jusqu’à la retraite. Alors nous réclamons sa révision, en vue de l’adapter aux réalités actuelles. C'est-à-dire un nouveau décret qui prévoit un profil de carrière, améliore nos conditions de travail et de vie, etc. ».

Pour sa part, le directeur de cabinet, Soro Benjamin, représentant le ministre des Transports Amadou Koné a indiqué que le gouvernement venant d’adopter un nouveau code maritime, alors un cadre de révision dudit décret a été mis en place par le ministre de tutelle. Qui selon lui, suit avec beaucoup d’attention les travaux qui ont cours.

Soro Benjamin a souligné que le thème de cette rencontre intitulé : « La santé et la sécurité au travail : un problématique majeure pour les dockers des ports africains », interpelle le gouvernement à « promouvoir la culture de la prévention, afin de garantir un travail décent à aux concitoyens que sont les dockers ».

Il a également relevé la « pertinence » du thème qui, selon lui, colle avec « l’actualité ». car dira t-il : « nous savons que le métier de docker est une des professions les plus dangereuses au monde. De par sa nature, le docker dans sa tâche quotidienne est confronté au risques de chutes et divers autres accidents ».

Les travaux de cette rencontre qui s’achèvent le 23 février enregistrent la présence de plusieurs délégations venues de certains pays d’Afrique, d’Europe et des Etats-Unis d’Amérique. L’Idc est une plate-forme syndicale internationale œuvrant pour la défense des dockers (bien- être, formation, etc.), dans les ports du monde. Il a été créé le 27 juin 2000 en Espagne et compte 101000 affiliés, à travers le monde, dont 15 000 en Afrique.