Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

Sommet du Conseil de Sécurité : Le Président tchadien réussit le pari (Par Ahmat Yacoub Dabio)


Alwihda Info | Par - 6 Octobre 2014 modifié le 6 Octobre 2014 - 23:24

L'allocution du président Idriss Déby au Conseil de Sécurité a donné l'image d'un Tchad fort sur le plan de la lutte contre le terrorisme, un Tchad qui laisse derrière le souvenir amer des années sombres d'instabilité.


Sommet du Conseil de Sécurité : Le Président tchadien réussit le pari (Par Ahmat Yacoub Dabio)
Sommet du Conseil de Sécurité : Le Président tchadien réussit le pari (Par Ahmat Yacoub Dabio)
Le président Idriss Déby a fait un brillant exposé ayant attiré l'attention du président Barack Obama. Non seulement, il a démontré que le terrorisme constitue l’un des pires fléaux de notre époque, mais il a tenu à faire trois observations sur la menace que constitue le phénomène des combattants étrangers, la situation et l’approche du Tchad face au phénomène en question et enfin, l’extrémisme violent et les solutions visant à l’éradiquer.


Le Président a demandé aux uns et aux autres de s’attaquer aux causes profondes du phénomène de terrorisme qui sont la pauvreté et la misère des populations en général et le chômage des jeunes en particulier. Le chef de l’Etat tchadien a appelé la Communauté internationale à soutenir les projets et programmes de développement en faveur de la jeunesse devenue une proie facile pour les groupes terroristes qui disposent des ressources importantes provenant du trafic de la drogue et d’autres commerces illicites.

S’agissant du conflit armé qui secoue le monde, le président tchadien s’est demandé pourquoi des pays comme la Syrie, l’Iraq, le Yémen, la Libye, pour ne citer que ceux-là, se sont subitement transformés en terrain de prédilection de groupes terroristes et de combattants étrangers ? Comment en est-on arrivé d’une situation de stabilité politique relative à la situation actuelle de guerre et de violences ? Il pointe les interférences extérieures d’avoir provoqué des conflits aux conséquences incalculables, mais aussi et surtout, créé un terrain fertile à l’émergence et au développement de l’extrémisme et du terrorisme violent.

Tout en réaffirmant la nécessité de mener une guerre sans merci à l’extrémisme et au terrorisme sous toutes ses formes, le président tchadien a recommandé une réflexion profonde et concertée sur ces questions, pour aider à mieux cerner les principales causes de la menace et à prévenir l’extrémisme. Il a également rappelé la nécessité de préserver la souveraineté et l’intégrité territoriale des États et de fonder solidement le recours à l’emploi de la force sur les principes et les buts de la Charte des Nations Unies.

Au passage, le président tchadien a tenu à rafraîchir la mémoire des uns et des autres que son pays était en première ligne dans le combat contre l’extrémisme et pour la paix, en prenant l’exemple sur le Mali et en Centrafrique, où l’armée tchadienne a payé un lourd tribut.

La Communauté internationale ne comprend pas comment le Tchad a pu se maintenir dans un état de paix, de stabilité et de sécurité, alors que tous ses voisins sont en conflit avancé, avec Boko Haram au Nigeria et au Cameroun ; les AntBalaka/Seleka en Rca ; les islamistes/Haftar en Libye ; le conflit du Darfour au Soudan ? A ces interrogations, le chef d’Etat tchadien a tenu à expliciter que « malgré l’immensité de son territoire, le Tchad fait des efforts pour assurer la sécurité à l’intérieur de ses frontières, et de concert avec ses voisins, des forces mixtes sont créées pour opérer des patrouilles conjointes pour dissuader les criminels et bandits de tous genres », et d’ajouter que « le gouvernement, de concert avec les autorités religieuses, est profondément impliqué dans la prévention à travers la sensibilisation contre le terrorisme ».

En conclusion, je me permets de dire que cette allocution du président de la République est une réponse claire à tous ceux qui véhiculent ces jours ci des fausses informations sur le Tchad. Car, à l’heure où tous les pays voisins sombrent dans des conflits internes, le Tchad jouit de la paix et de stabilité. Il nous appartient donc de participer à la consolidation de ces acquis.
Et puis, notre pays dispose d'atouts considérables pour réussir et s’affirmer dans ce monde.


Mahamat Ramadane
Journaliste-reporter Alwihda Info. Tél : +(235) 63 38 40 18 En savoir plus sur cet auteur


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Juillet 2018 - 05:52 Réflexion sur le système sanitaire du Tchad