Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Soudan: Des affrontements non loin de la frontière tchadienne


Alwihda Info | Par - 30 Mai 2017

Le Président soudanais a dans une déclaration à la télévision arabe Aljazeera accusé nommément l'Égypte d'avoir apporté un soutien militaire aux rebelles.


Soudan: Des affrontements non loin de la frontière tchadienne
Des affrontements ayant repris dimanche dans la matinée entre les forces gouvernementales soudanaises et les rebelles se sont poursuivis lundi. Alors que l'armée soudanaises et ses milices disent poursuivre une action de ratissage à Ein Sirou, au Nord-ouest de Koutoum dans la chaine montagneuse (Darfour), les rebelles toute en reconnaissant les affrontements disent avoir détruit 25 véhicules et défait l'armée.
La semaine dernière, le chef d'état major des rebelles soudanais le général Nimir Abderrahmane Ahmat Arbab a été capturé avec une centaine de ses combattants au cours des affrontements de Waddi Hawar. Des rebelles faits prisonniers ont avoué dans des interrogatoires qu'ils ont bénéficié d'un soutien militaire de l'Égypte. Des instructeurs égyptiens ont assuré des formations militaires selon les rebelles capturés.
Le Président soudanais a dans une déclaration à la télévision arabe Aljazeera accusé nommément l'Égypte d'avoir apporté un soutien militaire aux rebelles. Il dit regretter que les armes saisies sont de fabrication égyptienne. Une accusation corroborée par le commandant des milices armés.
Quelques heures après la déclaration de Omar Elbechir, l'ambassadeur d'Egypte a été convoqué par le ministère soudanais des affaires étrangères. Le Président Alsissi a apporté un démenti formel jugeant sans fondement les accusations du Soudan "l'Égypte ne complote jamais contre un pays", a indiqué Alsissi. Mais c'était sans compter sur la position des soudanais qui disent avoir d'éléments concrets de l'implication de l'Égypte, pour ne pas croire au démenti du Président Alsissi. L'aviation égyptienne a multiplié ses survols au dessus de Halayib et un haut responsable égyptien le Docteur Moustapha Alfaki a même déclaré que l'Égypte est capable d'occuper le Soudan en 48 heures.
En savoir plus sur http://www.alwihdainfo.com/Le-chef-rebelle-soudanais-capture-detient-un-passeport-tchadien_a54729.html#SokOAEbs81GbUkCr.99