Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Tchad: Habré et onze chef rebelles condamnés à mort par contumace


Alwihda Info | Par - ҖЭBIЯ - - 15 Août 2008

L'ancien président tchadien Hissène Habré (1982/1990), en exil à Dakar et poursuivi pour crimes contre l'Humanité, et onze chefs rebelles tchadiens ont été condamnés à mort par contumace vendredi par la Cour criminelle de N'Djamena, a-t-on appris de source judiciaire.


Tchad: Habré et onze chef rebelles condamnés à mort par contumace

N'DJAMENA - L'ancien président tchadien Hissène Habré (1982/1990), en exil à Dakar et poursuivi pour crimes contre l'Humanité, et onze chefs rebelles tchadiens ont été condamnés à mort par contumace vendredi par la Cour criminelle de N'Djamena, a-t-on appris de source judiciaire.

Les douze condamnés ont été tous déclarés "coupables d'atteinte à l'ordre constitutionnel à l'intégrité et à la sécurité du territoire", selon cette source.

Trente et un autre membres de la rébellion ont été condamnés à des travaux forcés à perpétuité parce qu'ils sont, selon la Cour, coupables "d'attentats dont le but a été de détruire ou de changer le régime" du président tchadien Idriss Deby Itno.

Parmi les condamnés à mort par contumace de la rébellion figure son principal leader le général Mahamat Nouri.

Les 2 et 3 février, après avoir traversé le Tchad d'est en ouest en provenance de leurs bases arrières soudanaises en moins d'une semaine, les rebelles avaient attaqué N'Djamena, acculant le président Deby dans son palais.

Ce dernier les avait repoussés in extremis, notamment avec un soutien militaire de la France qui avait acheminé des munitions aux forces régulières et protégé l'aéroport de la capitale, permettant aux hélicoptères de l'armée tchadienne de décoller et d'ouvrir le feu sur les rebelles.

(©AFP / 15 août 2008 15h37)


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 28 Juin 2021 - 00:44 Les bienfaits de l’huile de CBD