Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : Le Comité des affaires Islamiques du Salamat ouvre en faveur de la cohabitation pacifique


Alwihda Info | Par Mahamat Abdelbanat - 4 Novembre 2017 modifié le 4 Novembre 2017 - 13:49


Prenant la parole, le Préfet, Mahamat Nour Ali Saboune a encouragé le Comité des affaires Islamiques du Salamat à doubler les efforts car, rechercher la paix, c’est aussi un devoir du Comité Islamiques, a-t-il précisé.


Tchad : Le Comité des affaires Islamiques du Salamat, ouvre en faveur de la cohabitation pacifique.
Tchad : Le Comité des affaires Islamiques du Salamat, ouvre en faveur de la cohabitation pacifique.
Le Comité des affaires Islamiques du Salamat a organisé une mobilisation sociale le mardi 31 octobre 2017 au Centre de Lecture et d’Animation Culturelle (CLAC), en présence du Préfet du département de Bahr-Azoum, Mahamat Nour Ali Saboune.

Cette mobilisation sociale est une activité qui entre dans le cadre de l’exécution du "Projet d’Appui à la Cohabitation pacifique dans le département de Bahr-Azoum". Le projet est financé par l’Agence de coopération internationale allemande pour le développement (GIZ), une organisation non gouvernementale basée à Am-Timan.

Lors de cette séance de mobilisation, le président du Comité des affaires Islamiques du Salamat et imam de la grande mosquée, Cheikh Assaïd Abdallah Fadallah a fait brièvement la présentation du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Tchad qui était créé en 1964 sous le régime du feu Président, Ngarta Tombalbaye. La mission principale de cet organe, est de gérer les affaires islamiques.

Selon Cheikh Assaïd, le Conseil Supérieur des Affaires Islamiques était beaucoup sollicité pour des médiations entre rebelles et gouvernement pendant les années où le Tchad avait traversé une période des troubles surtout sécuritaires. Il ajoute que ce dernier temps, les conflits intercommunautaires sont devenus multiples et provoqués parfois par les politiciens qui s’ingèrent là où ça les regarde pas.

Le jeune Imam et vice-président du Comité des affaires Islamiques du Salamat le Cheikh Acharif Hadjaro, a présenté lui, le "Projet d’Appui à la Cohabitation pacifique dans le département de Bahr-Azoum" qui est prévu pour une durée de trois mois pendant lesquels, les trois sous-préfectures constituant le département de Bahr-Azoum seront touchées. La mobilisation sociale du 31 octobre, marque la fin du 1er mois du projet où uniquement Am-Timan a été touchée.

Dans les deux mois à venir, des activités seront exécutées dans les sous-préfectures de Mouraye et Djouna ainsi que dans certaines mosquées d’Am-Timan. Selon l’imam Acharif Hadjaro, l’objectif global du projet vise à faire participer activement le Comité des affaires Islamiques du Salamat à la gestion des conflits pour une réelle cohabitation pacifique entre les communautés.

L’imam Ibrahim Abdoulaye qui a présenté la stratégie d’intervention, a précisé qu’une formation a été organisée en faveur des branches sous-préfectorales du Comité des affaires Islamiques où 24 membres étaient formés en techniques de dialogue pendant les conflits. Des causeries seront aussi organisées entre les différentes confréries de la localité, selon l’imam Ibrahim Abdoulaye.

Prenant la parole, le Préfet, Mahamat Nour Ali Saboune a encouragé le Comité des affaires Islamiques du Salamat à doubler les efforts car, rechercher la paix, c’est aussi un devoir du Comité Islamiques, a-t-il précisé. Par cet acte, il estime que le Comité facilite la tâche à l’administration. Il se dit disposé de jour comme de nuit à aider le comité tout en l’assurant qu’il est déjà impliqué dans l’action de la recherche de la paix.