Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Tchad : des réfugiés affluent à N'Djamena suite aux violences de Kousseri


Alwihda Info | Par Georges LAWANE - 8 Décembre 2021


Plusieurs centaines d'habitants de la ville de Kousseri se sont réfugiés ces dernières heures à N'Djamena suite à des violences intercommunautaires meurtrières dans cette ville camerounaise frontalière du Tchad. Ils sont amassés à proximité du rond-point "Travaux" de Farcha et du camp de 27.

Les déplacés, en majorité des femmes et enfants, ont traversé notamment à bord de pirogues et embarcation de fortune. Des milliers d'autres habitants de Kousseri sont amassés le long du fleuve dans l'espoir de fuir la ville en direction de N'Djamena.

Les affrontements entre les communautés Mouzgoum et Arabe se poursuivent à Kousseri. Ils auraient fait au moins une dizaine de morts et plusieurs blessés.

"Les forces de l'ordre disent qu'elles n'ont pas reçu l'ordre d'intervenir", affirme un habitant joint par Alwihda Info.

La frontière Kousseri-N'Djamena est fermée tandis que les forces de défense et de sécurité sont mobilisées.

À Koundoul, localité située à la sortie de N'Djamena, une vague d'habitants a trouvé refuge. Le gouverneur du Chari Baguirmi assure que l'administration fera de son mieux pour assurer la sécurité des réfugiés.