Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : des rhinocéros introduits à Zakouma n'ont pas pu s'adapter à leur nouvel environnement


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 8 Novembre 2018 modifié le 8 Novembre 2018 - 05:45


Quatre des six rhinocéros introduits au parc de Zakouma en mai dernier sont morts.


@ TONY KARUMBA / AFP
@ TONY KARUMBA / AFP
Le ministre de l’Environnement, de l’eau et de la pêche, M. Sidick Abdelkérim Haggar a fait ce mardi 6 novembre, un point de presse pour éclairer l’opinion sur la mort de quatre rhinocéros noirs au Parc national de Zakouma. Selon le ministre, l’origine de la mort de ces animaux réintroduits au Tchad est la "mauvaise adaptation à leur nouvel environnement."

En mai, une initiative commune d'African Parks, des parcs sud-africains (SANParks), et des gouvernements tchadien et sud-africain avait permis la réintroduction de six rhinocéros noirs d'Afrique du sud dans le parc de Zakouma, dans la savane du sud-est tchadien.

Cette réintroduction devait constituer l'amorce d'un nouveau foyer de rhinocéros noirs, le dernier spécimen de cette espèce ayant été observé dans la zone en 1972.

Deux autres rhinocéros sont toujours en vie au parc de Zakouma.

Le Tchad et l'Afrique du sud ont signé en 2010 un accord de coopération visant à protéger la biodiversité et à assurer la survie à long terme des espèces animales menacées à Zakouma.

Après sept ans d'efforts, il a permis d'y réduire quasiment à néant le braconnage, autorisant ainsi la réintroduction des rhinocéros.

Alwihda avec AFP