Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REPORTAGE

Tchad : la saison pluvieuse ôte le sommeil dans plusieurs ménages à N'Djamena


Alwihda Info | Par Tchonchimbo Ouapi Raphaël - 6 Juin 2021


À N'Djamena, les vieux démons refont surface et les N'Djamenois renouent avec les inondations en ce début de saison pluvieuse. À peine la première pluie enregistrée à N'Djamena ce 4 juin que certaines habitations de quelques carrés sont déjà inondées.

Pioches, pelles, bottes aux pieds, c'est ce qu'on voit dans des carrés du 9ème arrondissement après la pluie de la matinée du vendredi dernier, question d'évacuer les eaux de pluie occupant certaines devantures. Après la pluie vient le beau temps dit un proverbe populaire, malheureusement cela n'est pas le cas avec la toute première pluie et ça ne sera pas le cas tout le long de la saison pluvieuse. C'est dans le voisinage de la paroisse Espérance de walia, vers le fleuve Chari, que devrait être construit le canal d'évacuation des eaux de pluie par la mairie. Rien n'a été fait, tente d'expliquer un habitant.

Alain, un habitant du même parage, retrace l'histoire des activités concernant les eaux de pluie. "Notre situation dans ce carré est la même à chaque saison de pluie. C'est un problème d'organisation qui nous divise. Parfois, on ne compte pas sur la mairie pour nous venir en aide", informe-t-il. "Le véritable problème est que chacun refuse que le canal passe devant chez lui et cela occasionne souvent la mésentente entre certains habitants du quartier. Ils réclament que cela soit construit en matériaux durables", ajoute Alain. 

D'après lui, ce qui empêche le plus souvent l'écoulement d'eau, c'est les dépôts d'ordures dans certains caniveaux. Constat fait pour le canal construit en septembre dernier par la mairie du 9ème arrondissement, qui a juste creusé un trou pour le passage d'eau. Comme cela n'est pas construit et fermé en dalle, les plastiques et autres déchets font obstruction.

"À chaque saison de pluie, nous lançons une opération de collecte 500 Fcfa par concession pour encourager les jeunes qui viennent donner coup de main et évacuer l'eau", affirme M'bay, habitant du même quartier.

La saison des pluies est un calvaire pour le 9ème arrondissement et cela ne date pas d'aujourd'hui. Lorsque la pluie arrive, les habitants doivent être debout pour guetter les rues et les coins, question de vérifier si les ordures n'ont pas bouché les caniveaux. Certaines familles ont disposé des motopompes pour évacuer les eaux à chaque fois qu'il pleut. C'est le courage et la vigilance qui compte pendant cette période.

Bien que la mairie soit venue tracer le canal d'évacuation des eaux de pluie, cela n'est pas suffisant. Ça devrait être construit et fermé avec des dalles pour pallier définitivement à ce souci. Ainsi va la vie dans le 9ème arrondissement en saison des pluies.