Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad: manifestation du Collectif des Tchadiens de l'Etranger à Paris


Alwihda Info | Par - Җ€BIЯ - - 29 Février 2008 modifié le 29 Février 2008 - 07:39


A peine la bataille de N’djamena terminée que la France a déjà vendu pour des centaines de millions d’euros des armes et matériels de guerre au gouvernement tchadien, des entreprises françaises se sont vues attribuées sans aucune procédure de mise en concurrence de gros marchés pour des ouvrages sans aucun intérêt et sans aucune utilité (des tranchées) pour les populations tchadiennes qui elles sont dans une extrême misère. Les revenus du pétrole ne profitent qu’au clan au pouvoir et au réseau « Françafrique », plutôt bien requinquée après le discours de M. Bockel.


Tchad: manifestation du Collectif des Tchadiens de l'Etranger à Paris

collectif destchadiens de l’etranger+comite de soutien :

 « Pour un Tchadvéritablement indépendant, définitivement décolonisé et démocratique »

 

 

« Appel à lamobilisation pour le Tchad ! »

 

marche pour la liberte etla democratie

de la place jean monnet auparvis des droits de l’homme au trocadero

 

Samedi 1ermars 2008 à partir de 14h RASSEMBLEMENT à la place Jean Monnet à Paris 16ème  (croisement rue des Belles Feuilles etAvenue Victor Hugo – 150 mètres Ambassade du Tchad)

Métro Victor Hugo (ligne 2)

 

A peinela bataille de N’djamena terminée que la France a déjà vendu pour des centainesde millions d’euros des armes et matériels de guerre au gouvernement tchadien,des entreprises françaises se sont vues attribuées sans aucune procédure demise en concurrence de gros marchés pour des ouvrages sans aucun intérêt etsans aucune utilité (des tranchées) pour les populations tchadiennes qui ellessont dans une extrême misère. Les revenus du pétrole ne profitent qu’au clan aupouvoir et au réseau « Françafrique », plutôt bien requinquée aprèsle discours de M. Bockel.

 

Malgrécette odeur macabre encore ambiante à N’djamena après cette bataille trèsmeurtrière pour les populations civiles tchadiennes, bataille prévisible que laFrance a refusé d’éviter préférant aller chercher les résolutions de l’ONU afind’affronter les rebelles tchadiens au lieu d’appeler à un dialogue sansexclusif entre toutes les parties en conflit ; Malgré les violationsmassives des droits de l’Homme constatées par toutes les organisationsinternationales des droits de l’Homme, malgré les arrestations et lesexécutions extrajudiciaires constatées ; Malgré l’enlèvement de deuxleaders de l’opposition démocratique tchadienne par la garde présidentielle deDéby selon des témoins occulaires depuis le 3 février 2008 et dont on est sansnouvelle depuis ; Malgré les déclarations contradictoires et mensongèresdes autorités tchadiennes à ce sujet ; M. Sarkozy a cru bon et utiled’aller ce mercredi 27 février 2008 soutenir le régime dictatorial et illégitimede Déby. Faut-il le rappeler, il n’appartient pas à la France, ni moins encoreà son Président de décider que tel ou tel régime est légitime.

 

Endehors  de toute action concourant à unDIALOGUE INCLUSIF, c’est-à-dire le dialogue politique inter-tchadien sansexclusif, la France n’a pas d’autre rôle à jouer au Tchad !Or chaque jour,la France donne la preuve que seuls ses intérêts occultes et ceux de sessous-fifres locaux comptent. Elle soutient aveuglément  un dictateur au détriment du PEUPLE TCHADIEN.

 

MAIS JUSQU'À QUAND allons nous laisser humilier et déposséder de lasorte ? Trop c'est trop ! Il est temps de semobiliser et dire PLUS JAMAIS CA ! Non à cette France pyromane quiexpulse par vols charters les demandeurs d’asile et les immigrés, NON à cetteFrance prête à sacrifier nos populations en contrepartie de la grâceprésidentielle à accorder aux délinquants de l’Arche de Zoé, Non à la Franceamie des dictateurs, Non à la France complice de l’enlèvement des démocratestchadiens, Non à la Françafrique !!!!

 

Pourdénoncer cette monstrueuse et meurtrière machination qui n’a que trop durer etexiger la libération immédiate des opposants tchadiens, ainsi quel’organisation rapide de négociations POUR LA PAIX AU TCHAD,  vous êtes conviés à prendre part à la marchepour la LIBERTE du PEUPLE TCHADIEN, LA LIBERTE des PEUPLES d’AFRIQUE, laLIBERTE DES OPPRIMES du MONDE

 

Tous les citoyens du monde épris de paix et de justice sont lesbienvenus !!!

 

 

Le Comité de soutien aux opposants tchadiens

Contact s : 06 25 13 51 75 / 06 86 33 85 99

&

Le Collectif des Tchadiens de l’Etranger

Contacts : 06 26 08 65 48 / 06 11 89 07 44

               





Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)