Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POLITIQUE

Tchad : "opérez le bon choix et vous ne regretterez point", assure Balthazar


Alwihda Info | Par Djasrabé Ndingamndôh - 6 Avril 2021

En campagne présidentielle dans le Mayo Kebbi Est et dans la Tandjilé, le candidat du parti Action socialiste tchadienne pour le renouveau (Astre), Alladoum Djarma Balthazar à la tête d’une forte délégation a sillonné les différentes localités de ces deux provinces pour recenser les problèmes liés au sous-développement mais aussi, appeler les électeurs à opérer un choix utile en votant pour lui, pour qu’au soir du 11 avril 2021, ils enclenchent ensembles, le renouveau du Tchad.


Tchad : "opérez le bon choix et vous ne regretterez point", assure Balthazar
Inciter les militantes et militants, les sympathisants du parti Astre à retirer leurs cartes d’électeurs ; faire de porte-à-porte  pour sensibiliser la population afin de sortir massivement pour voter le candidat de leur choix, présenter le projet de société du candidat à la population, la délégation conduite par le Directeur de campagne du candidat Alladoum Djarma Balthazar sortie de la capitale  depuis le 2 avril 2021 a eu plusieurs séances de travail au cours de leur périple. Les villes comme Guelendeng, Moulkou, Bongor, Kélo, Béré, Laï ont été sillonnées par la délégation. Selon le Directeur de campagne de l’artisan du renouveau, Mahamat Zougoul, le retard constaté dans  la campagne est une stratégie pour eux de balayer tout ce que les oiseaux de mauvais augure ont dit à leur passage en termes de mensonges. Pour lui, Alladoum Djarma Balthazar est un enfant de ces différentes localités mentionnées ci-haut et est venu demander leurs suffrages pour trois raisons à savoir : le développement des provinces oubliées ou abandonnées par le régime Mps, l’alternance au soir du 11 avril 2021 et l’union des fils et fils du Tchad. 

Selon le candidat Alladoum Djarma Balthazar, le parti Astre est créé à Béré, dans le département de la Tandjilé Centre avant d’être transporté à N’Djaména pour obtenir son autorisation le 31 octobre 2011. C’est pour dire, selon lui, que Astre ne fait pas du folkflore mais, indique-t-il, mène des actions concrètes dans la construction du Tchad. « Le mensonge a  pris son envol mais l’heure que la vérité triomphe est arrivée », a-t-il déclaré faisant allusion à l’arrivée de son parti dans la Tandjilé. « Déby n’a plus rien de concret à proposer à ses concitoyens mais chaque mois d’avril des cinq ans, il revient avec les mêmes mensonges. En continuant de poser les mêmes pierres de construction pour différents projets dans le Mayo Kebbi comme dans la Tandjilé, sans que ça ne connaisse un début de commencement. Il a même fini vos briques cuites dans ces provinces », ironise-t-il. 

Dans la suite logique de son périple électoral, la délégation s’est rendue le 3 avril à dans la commune de Délbian pour un autre meeting. Là-bas, elle a été accueillie par des clandomen, des cavaliers, des sportifs, des femmes, des hommes et des jeunes sortis massivement.  Sur place, le Directeur de campagne du candidat du parti Astre, Mahamat Zougoul a martelé que la ville de Delbian a longtemps été le théâtre des affrontements meurtriers orchestrés par certains hommes politiques tapis dans l’ombre qui veulent supprimer cette localité de la carte mais ils ne le parviennent jamais. « Parce que Astre est là et se veut le porte-voix des ressortissants de Delbian ». Selon lui, il faut que les électeurs retirent leurs cartes, identifient les bureaux de vote pour qu’au moment venu, ils élisent le candidat de leur choix, c’est-à-dire Alladoum Djarma Baltazar. 

Le candidat quant à lui, a rappelé pendant son meeting qu’il ne s’est pas lancé dans la course comme l’ont fait pendant trente ans, certains chefs de partis politiques qui ont soupé dans la même tasse avec Idriss Déby Itno. « Nous sommes candidat pour remplacer Déby qui a menti depuis trois décennies à la nation tchadienne voire celle de la Tandjilé, pillée, dépouillée de toutes ses ressources pour développer d’autres provinces qui ne l’admirent pas », devait-il affirmé. Selon lui, la population de cette localité est travailleuse, brave mais ne tire jamais profit de son labeur. « Nous ne sommes pas venus combattre les fils de la provinces. Nous avons un problème avec un homme, un système qui a pris en otage pendant 30 ans mais qui continue de nous narrer des fausses promesses », dit-il. 

Selon les révélations faites par Alladoum Djarma Baltazar à Mandé le 5 avril 2021, le président sortant, Idriss Déby Itno avait installé dans cette sous-préfecture, son commandement avant de s’envoler pour la capitale mais une fois devenu président, il a oublié que Mandé existe. « Déby est la source de la misère insdesriptible que traverse Mandé. Il a mangé le riz de Mandé. Nous savons que Mandé est le grenier du riz mais la population ne peut transporter son riz pour revendre dans d’autres contrées du pays à cause de l’impraticabilité de la route. Depuis que Déby est au pouvoir, bien entouré  par les fils de la région, il n’a daigné envoyer ne serait-ce qu’un tractopelle pour niveler la route, il n’a non plus envoyé un tracteur pour vous aider dans la riziculture, c’est injuste. Lorsque nous serons au pouvoir, on mettra fin à tout cela. D’ailleurs au soir du 11 avril, nous reviendrons ici pour célébrer notre victoire. Cependant, cela sera possible si vous m’accordez vos suffrages », inivite-il la population avant et de compléter que le « Le 11 avril, dans l’intimité de l’isoloir, vous et votre conscience, opérez le bon choix en votant Alladoum Djarma Baltazar en 5ème position sur le spécimen et vous ne regretterez point », dit-il.