Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : "sans dialogue franc et direct, la crise s'aggravera", selon Mahamat Bichara


Alwihda Info | Par Achakir Abdelwakil - 20 Octobre 2017 modifié le 20 Octobre 2017 - 20:51


"Il y a encore un peu d'espoir pour sauver le Tchad", a estimé le président du parti Alliance Socialiste.


"Il y a encore un peu d'espoir pour sauver le Tchad", a estimé le président du parti Alliance Socialiste, Mahamat Bichara.
"Il y a encore un peu d'espoir pour sauver le Tchad", a estimé le président du parti Alliance Socialiste, Mahamat Bichara.
Le président du parti Alliance Socialiste, Mahamat Bichara a animé une conférence de presse ce vendredi 20 octobre 2017 à la maison des médias du Tchad, axée sur la situation que traverse le pays.

Mahamat Bichara président dudit parti, dans sa déclaration liminaire, a indiqué que la situation politique est bloquée et le pouvoir reste muet à l'appel au dialogue lancé par la société civile et l'opposition démocratique. A l'inverse, son entêtement à organiser le forum sur les réformes institutionnelles trouve une fin de non recevoir de la part des partis politiques de l'opposition démocratique.

Selon lui, sans dialogue franc et direct, la crise ne fera que s'aggraver et la légitimité du pouvoir tant exécutif que législatif restera contestée, a-t-il martelé.

"Il y a encore un peu d'espoir pour sauver le Tchad, Déby doit être courageux pour accepter cela car il n'a pas d'autres alternatives, c'est le choix qui s'offre à lui et j'ai bien peur qu'il s'en aperçoive lorsque ce sera trop tard", a averti en ces termes Mahamat Bichara.

Il admet que le régime en place continue à bafouer les libertés publiques Les manifestations pacifiques de l'opposition et de la société civile sont interdites alors qu'elles ne sont soumises à aucune interdiction au regard du droit positif tchadien, informe-t-il.

Il n'a pas perdu de vue de l'arrestation du président de la CTPD, Laoukein Kourayo Medart et le fondateur du journal le visionnaire Allahondoum Juda. "Beaucoup de prisonniers politiques sont détenus sans procès. Jusqu'à quand allons-nous continuer à embastiller les tchadiens pour leur opinion", se demande-t-il.

Par ailleurs, l'Alliance Socialiste reste toujours ouverte au dialogue. "Un dialogue sans exclusion sur tous les sujets qui doit permettre de sauver le pays de sa crise de légitimité et des menaces de déstabilisation, de poser le jalon du développement économique et social", a-t-il souligné.

La relation diplomatique entre les Etats-Unis et le Tchad, la situation des étudiants de l'université de N'Djamena et la rentrée scolaire ont été évoquées au cours de cette conférence de presse.