Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Terrorisme : Une délégation de l'ONU rencontre Déby au Tchad


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 15 Février 2017 modifié le 15 Février 2017 - 18:14

Les diplomates onusiens ont échangé avec le Chef de l’Etat Idriss Déby sur les voies et moyens de lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent.


Terrorisme : Une délégation de l'ONU rencontre Déby au Tchad. Crédits : Présidence Tchad
Terrorisme : Une délégation de l'ONU rencontre Déby au Tchad. Crédits : Présidence Tchad
Le Président de la République Idriss Déby a accordé ce midi, une audience à une délégation onusienne comprenant  notamment, le Sous-secrétaire général des Nations Unies et Directeur exécutif contre le terrorisme, Jean-Paul Laborde, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest, Mohammed Ibn Chambas et le Chef du bureau des Nations Unies pour l’Afrique centrale, François Louceny Fall. 

Les diplomates onusiens ont échangé avec le Chef de l’Etat Idriss Déby sur les voies et moyens de lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent.

Le nouveau Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres à travers ses représentants spéciaux en Afrique de l’Ouest et du centre et son Directeur exécutif contre le terrorisme, entend s’associer à l’élan de solidarité et d’action des pays qui font face au terrorisme. Engagé dans cette guerre contre les terroristes et narcotrafiquants, le Tchad à travers son Président Idriss Déby, représente pour les Nations-Unies, un allié de taille.

Terrorisme : Une délégation de l'ONU rencontre Déby au Tchad. Crédits : Présidence Tchad
Terrorisme : Une délégation de l'ONU rencontre Déby au Tchad. Crédits : Présidence Tchad
Que ça soit au Cameroun, au Nigeria, au Niger ou encore au nord Mali, les intrépides soldats tchadiens ont fait face et continuent à faire face à toutes les menaces de  déstabilisation de l’ensemble des pays de la sous-région Afrique centrale et de l’ouest. Si la guerre est en passe d’être gagnée sur le terrain militaire, il est indispensable également de couper l’herbe sous les pieds des éventuels candidats de la mort en menant en amont une campagne contre le terrorisme et l’extrémisme violent. Au cours des discussions de presque deux heures, le Chef de l’Etat tchadien a décliné à la partie onusienne, les mesures à adopter pour dissuader les jeunes à suivre cette voie dangereuse. 

La délégation onusienne a quitté le palais Présidentiel toute heureuse de la convergence de vue et surtout d’avoir recueilli une mine d’informations auprès du Président tchadien dans l’accomplissement de sa mission. Le Niger, sera la prochaine étape de la délégation.