Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Togo : Des parlementaires informés sur les objectifs de développement durable pour l’éducation (ODD4)


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 23 Février 2017 modifié le 23 Février 2017 - 22:31


Togo : Des parlementaires informés sur les objectifs de développement durable pour  l’éducation  (ODD4)
Lomé, le 23 février 2017-Un atelier d’information et d’échanges portant sur le volet 4 des objectifs de développement durable pour  l’éducation  (ODD4) a été organisé ce mercredi à Lomé à l’endroit des députés de la Commission de l’éducation.

L’organisation de cet atelier est une initiative de la coalition nationale togolaise pour l’éducation pour tous (CNT/EPT). L’atelier a été organisé à l’endroit des députés et de leurs assistants. L’objectif était d’informer les parlementaires de la Commission Education sur plusieurs sujets essentiels relatifs au secteur de l’éducation.

La coalition nationale togolaise pour l’éducation pour tous a échangé avec les députés sur le point des objectifs du développement durable traitant de l’éducation. Les parlementaires ont été aussi outillés sur la Stratégie Continentale de l’Education en Afrique (CESA). Il s’agit d’une stratégie continentale qui entre totalement dans le cadre décennal 2016-2025 de l’Agenda 2063 et répond aux préoccupations de la Position Commune Africaine (PCA) pour le développement post 2025. La CESA donne la possibilité aux Etats de participer chacun au développement de l’éducation et de la formation technique et professionnelle en Afrique.

Pour Amevor Amouzou Gikpa, secrétaire général de la coalition nationale togolaise pour l’éducation pour tous, la rencontre a permis de réfléchir sur différents maux dont souffre le système éducatif togolais. Il a indiqué que le Togo continue de connaître des avancées dans le secteur éducatif. Le taux d’accès au CP1 est par exemple passé de 85% en 2000 à 90% en 2007 et l’indice de parité est à presque 1 (0,96). « Malgré ces avancées, la qualité tant recherchée peine à décoller à cause des redoublements toujours élevés, la déperdition scolaire et l’absentéisme des enseignants selon l’enquête SDI », a regretté Amevor Amouzou Gikpa. Avant d’indiquer que la rencontre a surtout une occasion pour les parlementaires « d’apporter leurs contributions ».

La coalition nationale togolaise pour l’éducation pour tous (CNT/EPT) ambitionne maintenant de plus associer les députés à ses actions. Il s’agit notamment d’emmener les parlementaires à initier les lois pour améliorer la promotion et la mise en œuvre de l’ODD4 et d’adopter des lois d’application nécessaires à la protection des droits à l’éducation. De leur côté, les députés comptent sensibiliser les populations sur l’importance de scolariser les enfants. Ils s’engagent aussi à mener « une action de plaidoyer auprès de l’exécutif afin que les moyens conséquents soient mis à la disposition du secteur de l’éducation », selon Jimongou Sambiani, président de la Commission Education à l’Assemblée Nationale.