Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Togo : Le HCRRUN entame une tournée nationale dans le cadre du processus de réparation


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 11 Mai 2017 modifié le 11 Mai 2017 - 22:29

L’objectif de cette tournée nationale du Haut-Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’Unité nationale est de discuter avec les populations du processus de réconciliation voulu par le chef de l’Etat. C’est également une occasion pour le HCCRUN d’informer les populations sur les conditions d’octroi des indemnisations aux victimes.


Togo : Le HCRRUN entame une tournée nationale dans le cadre du processus de réparation
Lomé - Trois délégations du Haut-Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’Unité nationale ont entamé ce mercredi une tournée dans 37 préfectures du Togo. Cette rencontre avec les populations s’inscrit dans le cadre du processus de réconciliation.

L’objectif de cette tournée nationale du Haut-Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’Unité nationale est de discuter avec les populations du processus de réconciliation voulu par le chef de l’Etat. C’est également une occasion pour le HCCRUN d’informer les populations sur les conditions d’octroi des indemnisations aux victimes.

Le Haut-Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’Unité nationale a depuis fin mars lancé son programme de réparations des victimes des violences à caractères politiques survenues de 1958 à 2005. La phase de réparation débute en juillet prochain. L’Etat prévoit remettre une enveloppe de 2 milliards de FCFA au HCRRUN pour mener à bien son programme de réparation.

Rappelons que la première phase des indemnisations prendra essentiellement compte une partie des victimes des violences politiques de 2005. Il s'agit notamment des victimes vulnérables nécessitant des prises en charge médicales et la catégorie des victimes dont le montant d'indemnisation est moins élevé. Ce sont environ 2475 victimes sur les 7057 identifiées pour cette période de 2005 et sur un total de près 22415 victimes recensées par la CVJR sur toute la période de 1958 à 2005. En rappel, le coût total des réparations évaluées par la CVJR s'élève à 35 milliards de francs CFA.