Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Togo : Organisation d’un atelier de planification opérationnelle sur le POPIEAT


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 10 Mars 2017 modifié le 10 Mars 2017 - 20:00


Togo : Organisation d’un atelier de planification opérationnelle sur le POPIEAT
Lomé, le 9 mars 2017- Un atelier de planification opérationnelle du projet de Professionnalisation des Opérateurs Privés Informels du secteur de l’Eau et de l’Assainissement au Togo (POPIEAT) s’est tenu du 7 et 8 mars à Lomé.

Financé par l’Union Européenne, cet atelier a regroupé les acteurs impliqués dans le secteur de l’eau et assainissement notamment des délégués du laboratoire de chimie des eaux (LCE) de l’université de Lomé, des ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’hydraulique (MAEH), et de la santé et de l’action sociale, et d’autres prestataires locaux. L’objectif était de renforcer la capacité des opérateurs privés en matière de traitement et de conditionnement des eaux et à informer toutes les parties prenantes sur leurs rôles et responsabilités dans la mise en œuvre de ce projet afin de faciliter l’accès des populations à l’eau potable.

Les participants ont au cours des échanges suivi des communications portant sur ledit projet, le guide de réalisation de forages par la direction des ressources en eau, le guide de l’assainissement de base, les stratégies d’interventions des ONG. Ils ont aussi suivi une présentation des termes de référence des travaux de groupes, le mécanisme de gestion et de suivi des indicateurs, de la définition des rôles et responsabilités de chaque partie prenante. Au terme de l’atelier, une stratégie de déploiement des actions de terrain a été élaborée et adoptée par les participants.

Le représentant du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique, Akakpo Wohou a affirmé que le projet EAA vient réduire le déséquilibre qui s’installe de plus en plus entre les disponibilités en eau du pays et une demande sans cesse croissante. « C’est pourquoi, il est urgent de prendre des mesures pour limiter l’impact des prélèvements anarchiques et des aménagements hydrauliques sur les ressources en eau et la santé des populations », a-t-il dit. Il a adressé ses remerciements à l’Agence EAA qui depuis quelques années accompagne l’action du gouvernement dans le domaine de l’eau.

Il a compté parmi les acquis de cette collaboration, le projet de Réduction des Risques Environnementaux et Sanitaires liés à l’Activité des Vendeurs d’Eau de Forage de la ville de Lomé (PRRESAF) exécuté entre 2014 et 2016. « La mise ne œuvre de ce nouveau projet POPIEAT nécessite donc une détermination particulière afin d’avoir des résultats significatifs et des impacts positifs sur la santé des populations », a ajouté M. Akakpo.

Le représentant résidant de l’EAA, Waïdi Lawani a indiqué que l’atelier a pour but de faciliter aux participants une meilleure compréhension de la logique d’intervention du projet. « L’EAA, les services techniques étatiques, les Comités de Développement de Quartier (CDQ), les ONG, les autorités locales, les bénéficiaires que sont les vendeurs d’eau de forage, foreurs, artisans, maçons et plombiers s’accorderont sur une compréhension commune de leurs rôles et responsabilités dans l’exécution du projet », a dit M. Waidi. Le représentant de la délégation de l’Union Européenne au Togo, Antonio Capone, chef de la section infrastructures et environnement, a invité les artisans à beaucoup s’impliquer dans le projet et à travailler pour sa réussite.