Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Togo : Une vingtaine de magistrats en formation sur le droit et la protection internationale des réfugiés


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 14 Avril 2017 modifié le 14 Avril 2017 - 00:02


Togo : Une vingtaine de magistrats en formation sur le droit et la protection internationale des réfugiés
Lomé, le 12 avril 2017-Une rencontre de formation réunissant une vingtaine de magistrats des tribunaux du Togo s’est ouverte ce mercredi à Lomé.

Cette rencontre de formation porte sur le Droit et la Protection internationales des Réfugiés. Elle a été ouverte par la Représentante Résidente au Togo  du Haut-Commissariat aux Réfugiés.

Les participants à cette rencontre ont été formés sur plusieurs sujets relatifs au droit. La formation a porté sur la dimension juridique de la protection  internationale des réfugiés, leurs droits et responsabilités,  ainsi que les obligations des États parties à la Convention de Genève de 1951 relative au statut des réfugiés. 

Les magistrats ont aussi été entretenus sur le droit des réfugiés et le cadre normatif de l’asile au Togo. Au cours de son intervention, la Représentante Résidente  au Togo de l’Organisation onusienne en charge des réfugiés, Mariam Diallo, a rappelé que la formation était essentiellement destinée à « outiller intellectuellement les  magistrats  sur le droit des réfugiés afin de garantir les droits de tous les réfugiés se trouvant sur le territoire national ».

Au cœur de la protection internationale des réfugiés, deux instruments majeurs  notamment le protocole de 1967 sont reconnus comme des instruments durables et qui constituent aujourd’hui la cheville ouvrière de cette protection. Une législation renforcée au plan africain par l’adoption de la convention  de l’Union  Africaine régissant  les aspects propres aux problèmes des réfugiés en Afrique depuis 1969. Le HCR préoccupé par la situation sociale des réfugiés reste fondamentalement attaché aux valeurs de dignité des peuples et de respect de leurs droits et par cette formation veut contribuer à prendre en compte les intérêts  des réfugiés  en matière des questions de justice.

A ce jour, le Haut-Commissariat aux réfugiés dénombre au Togo près de 13000 réfugiés de 14 nationalités. Dans ses actions, le Haut-Commissariat aux réfugiés contribue à la protection  juridique et l’amélioration durable de la situation des réfugiés  dans leur pays d’accueil. A l’issue de cette rencontre de formation, les magistrats formés vont travailler au respect des droits fondamentaux des réfugiés vivants au Togo.